Le nouveau chat «vedette» du web, Atchoum, vient de Repentigny | Le Sac de chips
/unbelievable

Le nouveau chat «vedette» du web, Atchoum, vient de Repentigny

Des yeux jaunes, beaucoup de longs poils et un regard psychédélique, Atchoum, un chat québécois au faciès des plus surprenants, est en voie de devenir une véritable vedette des réseaux sociaux.

 

Maladie

Pourtant, le petit chaton est loin de remporter un concours de beauté. Atchoum vit en effet avec une maladie génétique très rare, appelée hypertrichose, qui fait que les poils de son visage ne cessent jamais de pousser.

 

 

 

Je suis plus économique puis-je lécher les assiettes?? Lol

 

 

Une photo publiée par Atchoum (@atchoumfan) le

27 Janv. 2015 à 4h21 PST

Sur Instagram, le chaton de presque huit mois a déjà plus de 6300 abonnés, alors que sur Facebook, plus de 10 900 personnes suivent ses péripéties. Sa propriétaire, Nathalie Côté, résidente de Repentigny, est peut-être la plus surprise de cet engouement. «On ne s’attendait pas du tout à ça. Le téléphone ne dérougit pas. On nous demande des entrevues de partout dans le monde. On reçoit même des messages en russe», dit la toiletteuse de métier qui a créé la page Facebook d’Atchoum.

 

Par ailleurs, les pattes du félin sont anormalement grandes et ses griffes poussaient de façon circulaire – on a dû les lui retirer pour éviter qu’il se blesse. «Il est beau dans sa laideur. On dirait qu’il sort d’un film fantastique. Je pense que c’est ce qui plaît aux gens», commente Nathalie Côté qui doit tout de même lui dégager les yeux tous les jours.

 

Le nouveau grumpy cat

Outre Le Journal, plusieurs médias se sont intéressés à la nouvelle star du web au cours des derniers jours, dont le quotidien britannique Daily Mail et les médias en ligne Buzzfeed et Mashable. Les propriétaires ont reçu des demandes pour apparaître sur des plateaux télévisés à l’étranger.

«On trouve ça fantastique. Mais on va voir comment Atchoum réagit. On ne veut pas en faire un animal de cirque, et on ne veut pas le stresser non plus», dit Mme Côté.

Le célèbre chat Grumpy Cat à la mine toujours renfrognée avait connu le même genre de succès il y a quelques années, aux États-Unis. Toutes sortes de produits dérivés à son image sont maintenant disponibles, comme des t-shirts, des tasses ou encore des calendriers.

– Avec la collaboration de l’Agence QMI

 

À lire aussi

Et encore plus