Un nouveau père doit choisir entre sa femme et son fils trisomique | Le Sac de chips
/potins

Un nouveau père doit choisir entre sa femme et son fils trisomique

Un nouveau père a appris dans la même journée que son fils était atteint de trisomie 21 et que sa femme le quittait.

Samuel Forrest, qui demeure en Arménie, a reçu tout un ultimatum de la part de sa femme, Ruzan Badalyan, lorsqu’elle a appris que son nouveau-né était atteint du syndrome de Down. Elle lui a demandé de choisir entre son fils Leo et elle peu de temps après l’accouchement, toujours à l’hôpital.

Monsieur Forrest a confié à ABC News qu’elle l’a menacé de divorcer s’il voulait garder Leo.

Le père qui vient de Nouvelle-Zélande a été surpris d’apprendre qu’en Arménie, les parents d’enfants trisomiques ont le choix de ne pas le garder. Plusieurs bébés handicapés sont placés dans des orphelinats ou des pensionnats à la naissance. «Ma femme avait déjà décidé, alors tout s’est déroulé dans mon dos.»

Incapable de vivre avec la maladie de son enfant, Badalyan a demandé le divorce une semaine après la naissance de celui-ci, avant d’abandonner sa famille.

Forrest a l’intention de retourner dans son pays natal afin d’élever son enfant avec le soutien de ses proches.

Une levée de fond intitulée «Bring Leo Home» a été lancée sur le site GoFundMe. À ce jour, 269 000 $ ont été amassés afin de permettre au père de s’occuper de son fils pendant une année, en travaillant seulement à temps partiel. L’objectif était fixé à 60 000 $. 

 

 

À lire aussi

Et encore plus