Un sosie du Bonhomme Carnaval dans un film porno | Le Sac de chips
/potins

Un sosie du Bonhomme Carnaval dans un film porno

Un sosie du Bonhomme Carnaval vedette d’un film pour adultes, une idée surréaliste? Croyez-le ou non, c’est bel et bien réel. Un film XXX dans lequel «Bonhomme Carnanal» est à la recherche de duchesses a été tourné par AD4 Distribution, en plein pendant le Carnaval de Québec.

Lundi apparaissait sur YouTube la bande-annonce, qui promet un hiver «chaud» avec ce film mettant en vedette «Labeauminable homme des neiges», le «Bonhomme Carnanal». «On s’est amusé à faire une parodie sexuelle avec Bonhomme, raconte André De La Seine, le président d’AD4 Distribution, cette boîte de production de films pour adultes montréalaise qui est aussi derrière les films pornographiques de Guylaine Gagnon, d'Heidi Van Horny et celui inspiré de Matricule 728.

«Le scénario montre le côté obscur du personnage, explique-t-il. On a vécu l’époque des Bleus Poudres, combien de coups de poêle le Bonhomme a-t-il reçus d’eux?, lance-t-il en riant. Ça nous a donné l’idée de faire un film porno avec Bonhomme. On ne se prend pas au sérieux, mais tout ce qu’on fait on le fait sérieusement», précise celui qui ne croit pas que son projet soit offusquant à l’égard de l’image de Bonhomme.

Tourné pendant le Carnaval

Le film d’une heure trente minutes, qui doit être en ligne dès jeudi, a été tourné cet hiver à Québec, pendant la 61e édition du Carnaval. «On a été respectueux des installations du Carnaval. On a tourné à proximité du Palais de glace de Bonhomme, de l’autre côté de la rue, et dans un hôtel du Vieux-Québec avec une vue sur la ville, relate-t-il. Mais on a préféré attendre la fin du Carnaval pour sortir le film», mentionne M. De La Seine.

Bonhomme et les controverses

Ce n’est pas la première fois que l’image de Bonhomme est utilisée dans un contexte qui peut porter à la controverse. En octobre 2010, l’image de Bonhomme tenant une valise débordant de liasses d’argent avait fait la une du magazine MacLean’s, qui titrait que le Québec était «la province la plus corrompue du Canada».

Jointe par Le Journal, l'organisation du Carnaval de Québec a indiqué qu'elle ne commenterait pas l'affaire.

Cliquez ici pour visionner la bande-annonce.

À lire aussi

Et encore plus