Vous ne croirez jamais que ces 10 photos ont été prises en Abititi-Témiscamingue | Le Sac de chips
/unbelievable

Vous ne croirez jamais que ces 10 photos ont été prises en Abititi-Témiscamingue

L’Abitibi-Témiscamingue est une région du Québec largement méconnue. La plupart des gens y imaginent des mouches et des épinettes noires. Pourtant, il s’agit d’une région qui se démarque par sa diversité et sa culture. Voici un montage de dix photos que vous ne pensiez pas possible de prendre en Abitibi-Témiscamingue.


C’est Venise? Non Témiscaming 

À l’extrême sud de l’Abitibi-Témiscamingue se trouve la ville de Témiscaming. On y retrouve une fontaine et un puits vénitien qui ont été offerts à la Ville en 1930 par C. B. Thorne, qui était alors dirigeant de l’usine forestière de Témiscaming. Importées d’Italie, ces pièces de collection en bronze ornaient jadis la cour d’une vieille famille aristocratique romaine.

photo Mathieu Dupuis – Tourisme Abitibi-Témiscamingue


C’est la forêt tropicale? Non boréale

Au sud de l’Abitibi-Témiscamingue se trouve Taggart Bay, qui est situé au lac Kipawa, un endroit particulièrement prisé par les amateurs de chasse et de pêche. Le lac Kipawa compte plus de 2000 kilomètres de berge. À certains endroits, on a l’impression de se retrouver au milieu de la forêt tropicale.

photo Taggart Bay_Mathieu Dupuis_Tourisme Abitibi-Témiscamingue


De sable de Floride? Non de Senneterre 

Quand on imagine des plages de sable fin, on n’imagine pas l’Abitibi-Témiscamingue. Pourtant, on y retrouve plusieurs plages peu fréquentées sur les rives des nombreux lacs de l’Abitibi. Sur la photo, du volleyball de plage à Senneterre.

 

Photo _Hugo Lacroix_Tourisme Abitibi-Témiscamingue.jpg


Du bon vent

Située dans le nord-ouest du Québec, l’Abitibi-Témiscamingue n’est pas reconnue pour ses sports nautiques. Pourtant, on y retrouve un des plus prestigieux festival de kayak en eaux vives avec le festival de la rivière Kipawa. Les nombreux lacs sont également propices à la pratique du kitesurf.

 

Photo mathieu dupuis tourisme abitibi-témiscamingue.jpg


Une région agricole 

Au-delà des mines et des forêts, l’Abitibi-Témiscamingue est aussi une importante région agricole. On y retrouve notamment quelques-uns des plus importants producteurs de bœufs au Québec. Au Témiscamingue, les champs de canolas à perte de vue font également partie du paysage estival.

Photo mathieu dupuis tourisme abitibi-témiscamingue.jpg


Monaco? Non Ville-Marie 

La municipalité de Ville-Marie est située sur le bord du lac Témiscamingue, qui constitue une frontière naturelle entre le Québec et l’Ontario. Depuis quelques années, cette municipalité est devenue une destination de plus en plus prisée des plaisanciers grâce à sa marina.

 

photo Marina de Ville-Marie_Hugo Lacroix_Tourisme Abitibi-Témiscamingue.jpg


À perte de vue 

On imagine souvent l’Abitibi comme un territoire aride et très plat, ce qui est vrai. Mais quand le paysage est aussi plat, pas besoin d’avoir de grandes montagnes pour obtenir des paysages à perte de vue.

 

Photo Hugo Lacroix_Tourisme Abitibi-Témiscamingue


Des Russes en Abitibi?

De nombreux immigrants de l’Europe de l’est ont abouti à Rouyn-Noranda pour fuir la misère dans leur pays au siècle dernier. De nombreux lieux de cultes ont été construits à cette époque. On y retrouve notamment une église orthodoxe russe (photo) et une église ukrainienne.

 

Photo Mathieu Dupuis_Tourisme Abitibi-Témiscamingue.jpg


Rome? Non Amos

La cathédrale d’Amos possède un style romano-byzantin, ce qui la rend unique en Amérique du Nord. Elle a été érigée en 1922-1923. Seul l’oratoire St-Joseph possède un dôme plus grand que la cathédrale d’Amos.

 

Photo Mathieu Dupuis_Tourisme Abitibi-Témiscamingue


Des aurores boréales 

Chaque fois qu’il y a une éruption solaire, les photographes amateurs et professionnels s’en donnent à cœur joie pour photographier les aurores boréales qui caractérisent la région.

Photo Mathieu Dupuis_Tourisme Abitibi-Témiscamingue

À lire aussi

Et encore plus