Une jeune trisomique est déterminée à changer les standards de beauté | Le Sac de chips
/potins

Une jeune trisomique est déterminée à changer les standards de beauté

Une jeune femme trisomique originaire de Brisbane en Australie est déterminée à changer les standards de beauté.

Madeline Stuart, une jeune femme de 18 ans atteinte du syndrome de Down, s’est donné la mission de changer la perception des gens envers sa condition et de révolutionner les standards de beauté véhiculés dans notre société. Encouragée par sa maman Rosanne, rien ne pourra empêcher la jeune femme de réaliser son rêve de devenir mannequin. 

Le parcours de Madeline a débuté l’an dernier lorsqu’elle a décidé de prendre le contrôle de sa vie et de se remettre en forme. La jeune femme, qui a toujours lutté avec les problèmes de poids liés à la maladie génétique, a complètement changé ses habitudes de vie. Elle a commencé à s’entraîner sérieusement et à manger plus sainement. En deux mois, Maddy avait complètement intégré sa nouvelle routine dans son quotidien et a commencé à voir les résultats.

La jeune femme nage cinq fois par semaine, suit le programme de cricket offert par les Olympiques spéciaux, a intégré une troupe de dance hip-hop et est aussi meneuse de claque. D’ailleurs, elle se rendra à Los Angeles au mois de juillet pour participer à une compétition de dance, pour les jeunes qui ont des besoins particuliers.

Après avoir perdu près de 44 livres, Madeline a annoncé à sa maman qu’elle souhaitait devenir mannequin. Rosanne n’a pas été surprise par cette nouvelle, car sa fille a toujours aimé être le centre d’attention et adore la caméra. Avec l’aide de quelques personnes de son entourage, la maman souhaite aider Maddy à atteindre ses objectifs.

Dans une entrevue avec le Daily Mail Australia, Rosanne confie que beaucoup de personnes se sentent tristes pour elle d’avoir à élever un enfant avec une maladie génétique. Pour la maman, ce sont pour ces personnes qu’elle a de la peine puisqu’ils ne pourront jamais comprendre le genre d’amour inconditionnel que les enfants avec des besoins particuliers offrent à leurs parents.

Elle souhaite plus que tout que les gens cessent d’avoir pitié des personnes trisomiques et qu’ils commencent à réaliser à quel point elles peuvent être magnifiques et sexy. Si la beauté pouvait se mesurer par celle de l’intérieur, la majorité des mannequins auraient le syndrôme de Down, ajoute-t-elle. Rosanne conclut qu’elle se sent privilégiée d’avoir une fille aussi extraordinaire que Maddy et qu’elle n’échangerait sa place avec aucune autre maman.