Une Québécoise devient championne nationale de bikini fitness | Le Sac de chips
/potins

Une Québécoise devient championne nationale de bikini fitness

Avec sa silhouette taillée au couteau, la championne de bikini fitness du Québec n’en finit plus d’accumuler les honneurs et vient d’ajouter le titre de Miss Canada à son palmarès.

Julie Royer, originaire de Saint-Jérôme, a raflé la première place aux championnats nationaux de bikini fitness, samedi dernier. Pour l’athlète de 35 ans, ce titre vient récompenser des années de sacrifices.

«J’étais très émue. J’ai même failli pleurer sur la scène. Pour moi, c’était enfin le moment où on reconnaissait mes efforts», explique la jeune femme.

Rigoureux

Il faut dire que Julie Royer n’a pas lésiné sur les moyens pour arriver au bout de la compétition d’esthétisme. En plus de s’occuper de ses deux enfants, dont un garçon de 17 ans autiste, elle s’est entraînée une heure à une heure trente par jour pendant plusieurs mois et surveillait constamment ce qu’elle mangeait. C’est sans parler de la fatigue et de la douleur physique que la musculation peut imposer.

«C’est un mode de vie en soi. Il faut être très rigoureux. On ne peut pas sortir avec les autres, ni boire. Quand on va au restaurant, on calcule tout ce qu’on mange», explique celle qui pratique ce sport depuis cinq ans.

Malgré les défis, la mère de famille ne changerait pour rien au monde de sport. «Ce que j’aime le plus, c’est le dépassement de soi. Avec cette préparation, j’ai été puiser au plus profond de moi-même ce qui me restait comme énergie», dit-elle.

Celle qui travaille comme entraîneur dans une salle de gym est même allée aux championnats avec deux de ses élèves. Pas question pourtant de parler de compétition.

«On y est allé ensemble, main dans la main», dit-elle.