50 Cent témoigne en cour: «Ma richesse n'était qu'un mirage» | Le Sac de chips
/potins

50 Cent témoigne en cour: «Ma richesse n'était qu'un mirage»

Endetté de plusieurs millions $, 50 Cent s'est placé sous la protection de la loi américaine sur les faillites la semaine dernière.

Le rappeur, dont la fortune avait été estimée à 155 millions $ par Forbes en mai dernier, a témoigné à la cour suprême de Manhattan, mardi, pour une affaire de sextape impliquant son rival Rick Ross.

Instagram de 50 Cent

Vêtu d’un simple complet gris et d’une montre en caoutchouc, Curtis Jackson a déclaré sous serment que son mode de vie effréné n’était qu’un mirage.

L’artiste de hip-hop de 40 ans a en effet raconté à la barre des témoins que ses allégations concernant ses voitures de luxe, ses bijoux et son pari de 1,6 million $ sur le boxeur Floyd Mayweather étaient fausses.

Il a dépeint ses publications sur les médias sociaux comme du divertissement et confié qu’il avait échangé deux automobiles, dont une Lamborghini, afin de conduire une Rolls-Royce.

«La Bentley et la Ferrari n’étaient que louées», a-t-il continué. Ses bijoux imposants en or provenaient également de prêteurs.

Instagram de 50 Cent

Questionné à propos de sa fortune, 50 Cent a répondu qu’il n’empochait que 10 cents par disque vendu et qu’il avait reçu deux chèques de 100 000 $ pour le tournage des films Spy et Southpaw.

L’interprète de Straight to the Bank a toutefois reconnu qu’il demeure dans un manoir de 21 chambres au Connecticut.

L’avocat de M. Jackson, James Renard, stipule que sa fortune est actuellement évaluée à 3,7 millions $, cette somme n’incluant pas sa dette de 5 millions $ envers Lastonia Levinston.

Le témoignage du rappeur originaire de Queens devait aider un jury à déterminer la somme due en dommages et intérêts à cette dernière pour avoir partagé des images coquines d’elle au lit sur la toile en 2009.

Get rich or fake it.


(Source: New York Daily News)

À lire aussi

Et encore plus