5 lieux à glacer le sang à Québec | Le Sac de chips
/unbelievable

5 lieux à glacer le sang à Québec

La ville de Québec est un lieu historique riche d’histoires parfois lugubres. À l’approche de l’Halloween, le Journal s’est penché sur l'histoire de 5 endroits de la Vieille-Capitale, au passé plutôt macabre, qui vous donneront froid dans le dos!

#1 Maison hantée à Beauport

En 1989, cet édifice de quatre logements, situé sur la rue Mgr-Gauthier à Beauport, a été le théâtre d’un phénomène qui demeure inexpliqué aujourd’hui.

Archives

À l’époque, les locataires affirmaient que les murs du bâtiment bougeaient. Des trous impressionnants se formaient tout seuls sous la force d’un mystérieux impact.

La police de Beauport avait confirmé l’information. Le lieutenant Guy Bédard avait lui-même constaté les faits.


Les étranges événements se sont même produits en direct lors du tournage d’un reportage.

s

Certains racontaient à l’époque qu’un homme serait décédé au premier étage de l’édifice un mois avant le début des troublants événements et que sa veuve procédait à des cérémonies de spiritisme.

À la demande des autorités municipales, la propriétaire du bâtiment, Mme Jeanne Sans-façon, a incité ses locataires à déménager leurs biens et à quitter les lieux.

Le phénomène aurait cessé après l’évacuation des locataires.

#2  La cathédrale de la Sainte-Trinité

Cette cathédrale située sur la rue des Jardins est bien connue des adeptes de phénomènes paranormaux.

On y entendrait l’orgue jouer tout seul et il serait possible d’apercevoir le fantôme d’une femme, qui serait celui d’une religieuse nommée Iris Dillas, qui aurait été enterrée vivante en 1830.

En 1987, la reine Elizabeth II aurait elle-même indiqué avoir vu l’apparition du spectre d’une femme près de l’orgue sur la balustrade.

L’équipe de Québec-paranormal a enquêté dans cette église du Vieux-Québec en 2013:

#3 Le Morrin Centre

STEVENS LEBLANC/JOURNAL DE QUEBEC/AGENCE QMI

Le Morrin Centre est un lieu lourd d’histoire.

Autrefois, l’édifice était une prison commune où plusieurs personnes ont été condamnées à la peine capitale.

Des pendaisons publiques ont eu lieu devant la porte principale, d’autres ont eu lieu sur un balcon qui a été expressément bâti pour cet usage.

En tout seize hommes ont été pendus, dont François Marois, mieux connu sous le nom du Dr L’Indienne, qui était un charlatan et un présumé meurtrier en série.

Archives nationales du Québec

Au moment de son exécution, il aurait avoué avoir commis des crimes beaucoup plus graves que celui pour lequel il allait être pendu, soit pour le meurtre du colporteur, François-Xavier Guilmet.
En effet, 30 ans plus tard, une dizaine de squelettes auraient été trouvés dans le sous-sol de sa résidence située au pied de la côte Bégin à Lévis.

Dr L’Indienne n’en était pas à ses premiers démêlés avec la justice. Il a aussi été reconnu coupable d’avoir attaqué et sodomisé un homme de Lévis, ce qui lui a valu 12 mois de prison. Il était toutefois parvenu à s’évader. 

Cliquez ici pour consulter les documents d’archives entourant son procès.

Le Dr l’Indienne aurait été disséqué après avoir été pendu.

 

#4 L’Institut Robert Giffard

RENE BAILLARGEON/JOURNAL DE QUEB

Maintenant nommée, l'Institut universitaire en santé mentale de Québec, cet hôpital psychiatrique a porté plusieurs noms. (Asile de Beauport, puis Québec Lunatic Asylum, Asile des aliénés de Québec, et l’Asile Saint-Michel-Archange).

En janvier 1875, l’établissement a été la proie d’un violent incendie qui a fait 26 victimes, toutes des femmes.

Une aile de l’Institut, située au sous-sol, fermée au public, serait hantée.

Certains racontent qu’elle abriterait toujours des équipements pour pratiquer la lobotomie, une opération chirurgicale consistant à sectionner une partie du cerveau. Cette pratique est maintenant interdite.


#5 Le Château Frontenac

Archives Journal de Québec

C’est une histoire bien connue, l'emblème de la ville de Québec serait hanté par le comte de Frontenac, Louis de Buade, qui serait à la recherche de sa fiancée, absente au moment de sa mort en 1698, qui elle aussi hanterait les lieux.

Plusieurs l’auraient d’ailleurs aperçue, errant dans les corridors, habillée d’une chemise de nuit blanche. Elle aurait aussi été vue à l’intérieur des chambres.

Certains disent avoir vu le comte flotter dans la salle de bal, vêtu d’habits d’époque.

Le lieu historique est un endroit prisé par les amateurs de phénomènes paranormaux.

Voici une vidéo publiée sur YouTube, où on peut observer le scintillement d’une étrange lumière... Canular? Peut-être bien!

Connaissez-vous d'autres lieux lugubres?