Une jeune femme inspirante expose sa «fausse vie de rêve» sur Instagram | Le Sac de chips
/potins

Une jeune femme inspirante expose sa «fausse vie de rêve» sur Instagram

L’histoire d’une jeune Australienne de 18 ans, suivie par plus de 760 000 personnes sur Instagram, est devenue virale lorsqu’elle a quitté le réseau social, après avoir dénoncé la fausseté de la vie des gens sur le web.

Corps parfait, luxueux vêtements, activités géniales, repas santé et magnifiques paysages, le compte Instagram d’Essena O'Neil était envié par plusieurs! Toutefois, contrairement à la croyance populaire, la «vie de rêve» de la jolie blonde était montée de toutes pièces, afin d’inciter les gens à la suivre sur le réseau social et ainsi, attirer les compagnies à la recherche de vedettes web pour faire la promotion de leurs produits.

Sur Instagram, la jeune femme a effacé les 2000 photos qu’elle jugeait corrompues. Or Essena O'Neil a laissé 96 publications sur son compte afin de rétablir la vérité en légende des clichés.

«J’avais de l’acné sur cette image. Beaucoup de maquillage. Je souriais parce que je croyais que j’étais jolie. Le bonheur basé sur l'esthétique va étouffer votre potentiel sur terre.»

«CE N’EST PAS LA VRAIE VIE – Je n’ai pas payé pour la robe. J’ai pris un nombre ahurissant de photos en tentant d’être sexy pour Instagram. Je me sentais incroyablement seule.»

«CE N’EST PAS LA VRAIE VIE – J’ai pris plus de 100 photos similaires afin que mon ventre paraisse bien. Je n’ai presque pas mangé cette journée. Je hurlé à ma petite sœur de continuer à prendre des clichés jusqu’à ce que je sois satisfaite. Oui, un super objectif».

There is nothing zen about trying to look zen, taking a photo of you trying to be zen and proving your zen on Instagram.

Une photo publiée par Social Media Is Not Real Life (@essenaoneill) le

«Il n’y a rien de zen à tenter de paraître zen, de prendre une photo de vous qui tente de paraître zen et prouver que vous êtes zen sur Instagram.»

NOT REAL LIFE - paid $$$ to promote both the jeans and top. More info on how instagramer's make a lot of $$$ on www.letsbegamechangers.com

Une photo publiée par Social Media Is Not Real Life (@essenaoneill) le

«CE N’EST PAS LA VRAIE VIE – Payée pour faire la promotion des jeans et du haut.»

En résumé, Essena O'Neil a décidé de dénoncer le modus operandi des réseaux sociaux en raison des contraintes qu'il impose et des conséquences terribles qu'il engendre auprès des abonnés.

«Inconsciemment, j'ai passé la plus grande partie de ma vie d'adolescente à être accro aux réseaux sociaux, à l'approbation des autres, aux statuts, et à mon apparence physique. Les réseaux sociaux, surtout la façon dont je les utilisais, ne sont pas réels. Ce sont des images artificielles et des séquences modifiées qui sont en compétition entre eux. C'est un système construit sur l'approbation de la société, les "j'aime", les confirmations dans le nombre de vues, le succès en fonction du nombre d’abonnés. C'est parfaitement organisé et ça absorbe tout jugement personnel», avoue la jeune femme dans un message partagé sur son compte personnel.

Finalement, l’Australienne espère que son histoire fera progresser les choses. Sur son blogue Let’s be game changers, elle présente des aspects de sa vie réelle. Dans sa première vidéo, elle avoue qu’elle ne s'est jamais sentie aussi misérable, que lorsqu'elle avait la fortune, le pouvoir et la renommée ! Elle demande donc à tous ceux qui regardent son clip de tenter de se déconnecter pendant une semaine des réseaux sociaux.

Seriez-vous capable ?

 

 

 

Sur le même sujet