[VIDÉO] Des partisans s’en prennent... aux joueurs! | Le Sac de chips
/unbelievable

[VIDÉO] Des partisans s’en prennent... aux joueurs!

Un autre incident disgracieux, impliquant cette fois-ci des spectateurs, a eu lieu ce week-end lors d’un match de la LNAH. Une altercation entre des partisans des Marquis de Jonquière et des joueurs du Blizzard de Trois-Rivières a éclaté en fin de match, nécessitant l’intervention des policiers.

Des photos du Journal témoignent bien de l’ambiance qui régnait samedi soir au Palais des sports de Jonquière. On y voit des joueurs de Trois-Rivières quitter leur banc pour narguer des partisans, qui s’en sont ensuite pris physiquement aux hockeyeurs.

Une violente mêlée impliquant des agents de sécurité, des partisans et des membres de l’organisation du Blizzard s’en est suivie. Des verres de bière et divers projectiles ont été lancés en direction du banc de Trois-Rivières.

Opinions divergentes

Plusieurs joueurs sont sortis du banc des joueurs pour s’en prendre verbalement à la foule, une attitude que dénonce le directeur général des Marquis.

«Ce n’était pas brillant de la part des partisans, mais quand des joueurs sortent du banc pour écœurer nos fans, ça peut déborder. Leur coach n’était pas mieux non plus, il aurait été le premier prêt à y aller», estime Marc Boivin.

De son côté, le directeur général du Blizzard estime que c’est la foule jonquiéroise qui a lancé le bal.«C’est toujours déplaisant de se faire asperger pendant toute la game au banc. Si c’était tout, ça pouvait aller, mais ce que je déplore c’est qu’un partisan descende et empoigne nos joueurs. C’est sûr que les gars vont se tenir et se protéger», croit Sylvain Robert.

Photo Roger Gagnon

Réputation

Cet événement est donc un autre œil au beurre noir pour la Ligue nord-américaine de hockey, qui attire encore une fois l’attention pour les mauvaises raisons. «C’est dommage des affaires comme ça parce que le produit sur la glace est bon. Il ne faut toutefois pas croire que c’est toujours la faute des partisans», indique Marc Boivin.

Un épisode de plus

Les événements de samedi n’étaient pas le premier épisode à faire de la mauvaise publicité à la LNAH.

Pas plus tard que le 14 novembre dernier, une altercation verbale entre les partisans des Marquis de Jonquière et le joueur du 3L de Rivière-du-Loup Dave Hamel s’était mal terminée.

Hamel avait lancé une chaise en direction de la foule et il avait atteint une jeune fille en plein visage.

Le dur à cuire avait été conduit au poste de police et avait reçu une suspension de 17 matchs par la suite.

Photo Roger Gagnon

Un peu partout

Une bagarre générale a également éclaté avant même le début du match du 13 novembre à Sorel. Les joueurs des River Kings de Cornwall et des Éperviers en étaient venus aux coups sur la patinoire et dans le tunnel menant au vestiaire.

Une vidéo a aussi fait beaucoup jaser sur le web au début de décembre. On y voit l’ancien des Remparts de Québec, Éric Laplante, faire une prise de lutte à un adversaire et lui frapper violemment la tête sur la glace.

La victime de ce coup salaud, Michael Ward du 3L de Rivière-du-Loup, s’en est heureusement sorti sans blessure grave. L’attaquant des Prédateurs de Laval avait quant à lui été suspendu pour quatre matchs.

Photo Roger Gagnon

Critiques

Ces scènes ne plaisent évidemment pas aux dirigeants des équipes qui voient la Ligue être encore la cible de critiques malgré l’amélioration du calibre de jeu.

«Ça ne fait pas partie du tout du spectacle que nous voulons offrir. On souhaite toujours que le show reste sur la glace avec du bon hockey», souligne le directeur général du Blizzard de Trois-Rivières, Sylvain Robert.

Ce dernier continue toutefois de croire qu’il s’agit d’incidents isolés. «C’est rare que ça dérape comme ça, mais c’est la seule chose dont les gens parlent», déplore le dirigeant.