Le message d'amour d'une maman à son garçon trisomique fait le tour du monde | Le Sac de chips
/potins

Le message d'amour d'une maman à son garçon trisomique fait le tour du monde

La mère d’un jeune garçon trisomique ne s’attendait pas à ce que son touchant message destiné à celui qu’elle considère comme «un cadeau de la vie» fasse réellement le tour du monde grâce aux réseaux sociaux.

Patricia Blunier habite en Suisse. Vendredi dernier, à l’occasion du premier anniversaire de son petit Eliott, elle a choisi de lui rendre un vibrant hommage en publiant un mot d’amour lui étant adressé, qui a été relayé près de 40 000 fois sur Facebook en une semaine.

A Eliott, mon fils,Il y a un an, tu as vu le jour, emmenant dans tes bagages une surprise de taille : ton chromosome...

Posté par Patricia Blunier sur 22 janvier 2016

L’an dernier, Mme Blunier et son conjoint ont vécu un véritable un choc à la naissance de leur garçon, qu’ils attendaient impatiemment.

Eliott, qui devait voir le jour en pleine santé, est né avec un chromosome en plus. Une «surprise». Leur fils, leur apprend-on, est atteint de la trisomie 21.

«Selon le gynécologue, j'attendais un enfant "parfait", a raconté au Journal par écrit la mère de famille. Je vous laisse imaginer le choc à sa naissance.»

La femme ne s’en cache pas : les semaines suivant la naissance ont été éprouvantes, très éprouvantes. Accepter la maladie d’Eliott, qui est arrivée sans prévenir, a été extrêmement difficile.

«J’avais honte»

«J'ai pleuré toutes les larmes de mon corps durant des semaines. Notre vie me semblait fichue, sans issue. J'avais honte de montrer mon fils, peur du regard des autres, du jugement», se rappelle-t-elle.

L’être humain étant capable de résilience, elle explique avoir tranquillement accepté la différence de son fils.

«Les mois ont passé, les larmes ont séché, j'ai gentiment intégré et accepté la différence d'Eliott. J'ai surtout réalisé que dans notre malheur, nous avions de la chance, car ça aurait pu être bien pire», confie Mme Blunier, qui mentionne que leur petit garçon déborde de joie de vivre, et évolue relativement bien.

L’arrivée d’Eliott, dit-elle aujourd’hui, lui a permis de voir la vie autrement, et ce, pour le meilleur.

Un «cadeau de la vie»

«Grâce à lui, nous voyons la vie sous un autre angle. Pour cette raison, je considère mon fils comme une sorte de cadeau de la vie qui m'a fait ouvrir les yeux et qui est en quelque sorte en train de me rendre un peu meilleure», soutient-elle.

«Au nom de sa différence, j'avais envie de faire passer un message empreint de positivité», poursuit la mère de famille, qui admet avoir sous-estimé la force des médias sociaux, voyant à quel point son émouvant message a touché les internautes.

Patricia Blunier ne s’y attendait peut-être pas, mais tel qu’elle l’a écrit vendredi dernier, son souhait a été exaucé : Eliott «a fait le tour du monde», au nom de sa différence.