50e Super Bowl: deux Québécois dans une pub de Pepsi | Le Sac de chips
/potins

50e Super Bowl: deux Québécois dans une pub de Pepsi

 

MONTRÉAL – La carrière d’Aglaë Kounkou atteint toujours de nouveaux sommets. Après avoir dansé dans le vidéoclip de la chanson This Is How We Do de Katy Perry et enflammé la passerelle du «Victoria’s Secret Fashion Show» à New York en décembre dernier, la revoici avec un autre Québécois, le danseur Jean-Philippe Dubé, dans une publicité de Pepsi qui sera diffusée lors du 50e Super Bowl, ce dimanche.

Les publicités de Pepsi sont des incontournables chaque année. Mais celle dans laquelle les deux artistes de 24 ans dansent a été créée spécialement pour être présentée juste avant le spectacle de la mi-temps, ce qui en fait l’une des plus attendues. On peut déjà la voir sur YouTube depuis jeudi.

Pour Aglaë, qui a une feuille de route impressionnante, une publicité au Super Bowl, c’est génial, mais une publicité au Super Bowl pour Pepsi, c’est le comble.

«Quand j’étais jeune, je voyais Michael Jackson danser dans les pubs de Pepsi. Je me suis dit que j’aimerais vraiment faire ça un jour. Leurs publicités sont toujours axées sur la danse, c’est toujours quelque chose d’artistique. Ça représente beaucoup pour un danseur. C’est comme si on faisait partie de quelque chose, d’un mouvement», a mentionné la jeune femme qui participait pour la première fois à une publicité d’une telle ampleur.

On lui a téléphoné pendant le temps des Fêtes, alors qu'elle était à Montréal, pour lui demander de se présenter en audition. Impossible pour elle d’être à Los Angeles à temps pour tenter sa chance, mais elle a quand même décroché l’une des 14 places disponibles en envoyant plusieurs vidéos de ses prestations.

Trois générations avec Janelle Monàe

Après avoir collaboré avec Britney Spears et Beyoncé, c’est au tour de Janelle Monàe d’être la vedette de «Joy of Pepsi», une publicité de 40 secondes. On y voit la chanteuse à travers l’histoire de Pepsi ces 50 dernières années, une façon de souligner le 50e anniversaire de l’un des plus grands événements sportifs au monde.

Aglaë et les 13 autres danseurs commencent donc sur la chanson Do You Love Me du groupe The Contours, dans un diner des années 1960, pour ensuite se plonger dans les années 1980 avec le succès Express Yourself de Madonna. Ils finissent le tout dans le nouveau millénaire.

«Le tournage a duré deux jours. Il faut être sur place à 7 h et on termine vers 21 h. Ce sont de longues journées», a souligné la danseuse qui a adoré l’expérience.

De la pression? Oui, il y en a. Mais la plus grande est certainement celle que les danseurs se mettent sur les épaules. «On peut faire la même scène plus de 30 fois et on ne sait jamais quelle séquence ils vont choisir, alors il faut toujours donner le meilleur», a-t-elle expliqué.

C’est le premier tableau qui a été le plus long à faire. «Ça a pris une journée entière. Ils ont recréé un diner dans les studios, c’était vraiment impressionnant. Ce sont de gros plateaux», a-t-elle raconté.

Pour ce qui est de Janelle Monàe, la vedette de la publicité, Aglaë dit qu’elle a été extraordinaire avec les danseurs. «C’est une artiste attentionnée. Il n’y avait pas de mur entre elle et nous. On a eu énormément de plaisir.»