11 reprises qui ont été plus populaires que l'originale | Le Sac de chips
/homepage

11 reprises qui ont été plus populaires que l'originale

Certains artistes ont le don de rendre une chanson légendaire au point qu’ils nous font oublier qu’ils n’étaient pas les premiers à la chanter.

Voici 11 chansons qui ont connu plus de succès lorsqu’elles ont finalement été reprises.


Hurt 

Sur son album testament, Johnny Cash a donné un souffle country à la pièce de Nine Inch Nails de l’opus Downward spiral.

I Love Rock ‘n’ Roll 

Joan Jett avait vu The Arrows sur scène alors qu’elle se trouvait en Angleterre avec son ancien groupe The Runaways.

Mickey (Kitty)

L’incontournable succès de Toni Basil (le seul), ayant inspiré plusieurs filles à devenir meneuse de claques, est en fait une reprise de la formation britannique Racey. À l’origine la pièce était titrée Kitty.

All By Myself

L’Ancien chanteur de la formation Power Pop The Raspberries avait offert une version dépouillée de la pièce originale qu’il avait écrite dans les années 70. La petite fille de Charlemagne en a fait un succès planétaire.

Without You

Mariah Carey a pulvérisé au sommet des palmarès mondiaux cette chanson composée à l’origine par le groupe Badfinger. Bien des espoirs avaient fondés sur la popularité de ce groupe des années 70 qui devaient devenir les «nouveaux Beatles.»

It’s all coming back to me now

La pièce composée par Jim Steinman dans les années était convoitée par le rockeur Meat Loaf. Ce fut finalement la formation Pandora’s Box qui enregistra la première version de ce succès interprété dans la décennie par Céline Dion.

Girls just want to have fun

Difficile d’imaginer que cet hymne à la gloire des femmes fut l’oeuvre du chanteur Robert Hazard avant que Cyndi Lauper s’en empare pour en faire un vidéo mettant en vedette Captain Lou Albano.

I Will Always Love You

La chanson-thème du film The Bodyguard interprétée par Whitney Houston s’avère en réalité une reprise de la chanteuse country Dolly Parton au cours des années 70.

Tainted Love

Les membres de Soft Cell étaient des fans de la scène Northern Soul. Ils ont fait de la pièce de Gloria Jones un incontournables hits des soirées consacrées aux années 80.

Hard to Handle 

La version des Black Crowes que vous avez l’habitude d’entendre dans un BBQ chez des amis est en fait une réinterprétation d’un standard soul écrit et interprété par Otis Redding.

Le beau grand slow (Un beau grand slow)

Bien qu’Éric Lapointe ait popularisé cette langoureuse ballade avec une vidéo mettant en vedette Luc Picard en fauteuil roulant, c’est bel et bien Richard Desjardins qui en est l’auteur. Il interprétait cette pièce avec son premier groupe, Abbittibbi.