Les 10 pires méchantes de la télévision québécoise | Le Sac de chips
/homepage

Les 10 pires méchantes de la télévision québécoise

Les belles-mères méchantes, les patronnes intransigeantes, les blondes qui n’ont pas de bon sens... La télévision québécoise regorge de femmes complètement folles, ou juste cruellement méchantes.

Voici les 10 pires:

1. Lyne-la-pas-fine (Catherine Trudeau) – Les invincibles

Courtoisie

L’ultime méchante, tellement qu’elle en a gagné un surnom.

2. Claude Milonga (Anne Casabonne) – La Galère

Courtoisie

Évidemment, elle est attachante, mais on doit admettre qu’elle est capable de tout pour arriver à ses fins, même faire souffrir son mari et ses meilleures amies...

3. Avril Robertson (Myriam Côté) - Unité 9

Courtoisie

Elle a tué Agathe. Nous croyons que tout est dit.

4. Charlène (Anne-Élisabeth Bossé) – Série noire

Courtoisie

Voler des REER et se sauver à Alma. C’est bas.

5. Nancy Grimard (Catherine-Anne Toupin) – Mémoires vives

Courtoisie

Nancy, la manipulatrice chevronnée. Jusqu’à quel point réussira-t-elle à entraîner sa copine Flavie dans sa folie?

6. Mirabella (Pascale Montpetit) – Dans une galaxie près de chez vous

Courtoisie

On l’adore parce qu’on adore tout l’équipage du Romano Fafard, mais elle s’est tout de même fait engager en prétendant être médecin, ce qui a mis toute la gang dans le trouble à maintes reprises. Moyen.

7. Michèle Lauzon (Véronique Le Flaguais) – Rumeurs

Courtoisie

Une patronne à l’air de bœuf à toute épreuve. On aime ça, mais c’est rough le matin.

8. La mère de Berrof (Louise Turcot) – 19-2

Courtoisie

Une mère froide et distance capable de dire à son enfant en le regardant droit dans les yeux qu’elle ne l’aime pas.

9. Linda Hébert (Sylvie Bourque) – Lance et compte

Courtoisie

Comme elle devait faire sa place dans un milieu d’hommes machos et sexistes, il fallait bien qu’elle pile sur quelques pieds avec ses souliers à talons hauts...

10. Maria Lopez (Rachel Fontaine) – Radio Enfer

Courtoisie

Full frue contre l’école au grand complet, ne pensez pas plaire à Maria si vous n’avez pas un beau char.

À lire aussi

Et encore plus