Les femmes qui exposent leurs seins en public pourraient bientôt être sanctionnées au New Hampshire | Le Sac de chips
/unbelievable

Les femmes qui exposent leurs seins en public pourraient bientôt être sanctionnées au New Hampshire

Une modification à la loi publique du New Hampshire pourrait bientôt sanctionner les femmes qui se promènent seins nus dans les lieux publics.

Proposé par le républicain Brian Gallagher, ce nouveau changement législatif pourrait entrer en vigueur le 1er janvier 2017, rapporte l’Associated Press.

«Il est dommage que certaines personnes soient plus préoccupées par montrer leurs seins dans les lieux publics que la façon dont les familles et les enfants peuvent être forcés à être exposés à ce problème de société en constante évolution», déplore M. Gallagher.

Il considère qu’il s’agit d’un mouvement pour changer les valeurs de la société au New Hampshire.

Cette nouvelle législation prévoit des infractions pour les femmes qui exposeraient volontairement un mamelon ou leurs seins dans un lieu public ou en présence d’une personne qui pourrait être offensée par cet acte. Les femmes qui allaitent un enfant seraient toutefois exemptées.

Le projet de loi a causé tout un tollé puisqu’un des législateurs a mentionné que «si les femmes veulent montrer leurs seins en public, elles doivent être conscientes que les hommes pourraient vouloir les toucher».

Plusieurs opposants à cet amendement s’indignent puisqu’ils considèrent qu’une telle interdiction viole la Constitution en créant des normes différentes pour les hommes et les femmes.

La proposition de cet amendement fait suite à un coup d’éclat des militantes du mouvement «Free the nipple» qui ont protesté seins nus à la plage de Glifford puisque la ville condamne les femmes qui exposent leurs seins en public à une amende de 250 $.

Le mouvement «Free the nipple» est une initiative mondiale qui vise à mettre fin à la censure des femmes et la désexualisation des seins féminins.

Comble de l'ironie, la devise du New Hampshire est «Live free or die»... 

À lire aussi

Et encore plus