Un artiste visuel réclame son «like» perdu sur Facebook | Le Sac de chips
/unbelievable

Un artiste visuel réclame son «like» perdu sur Facebook

À l’émission L’arbitre avec Anne-France Goldwater sur Vtélé, Alexandre Contant, un artiste visuel, réclame 600$ à un de ses anciens amis qui a retiré un «like» sur sa page Facebook.

L'artiste visuel Alexandre considère que le geste de son ancien ami, Jules Leloup Mayrand, lui a causé de sérieux préjudices dans sa démarche artistique. 

Faites du rattrapage! Les dernières causes de L'Arbitre sont en ligne!

Posted by L'Arbitre - V on 19 mars 2016

Les deux artistes étaient jusqu'à récemment des amis très proches.  C'est alors qu'Alexandre Contant a mis en ligne une de ses toiles sur Facebook. Au départ, pour l'encourager dans sa carrière, son ami Jules Leloup Mayrand, aussi artiste visuel contemporain, a cliqué sur «like» au bas de l'oeuvre de Contant. L'illustration montre Justin Trudeau sur un corp de femmes. 

Facebook Alexandre Contant

Leloup Mayrand est revenu sur sa décision quelques heures plus tard et a décidé de retirer son «like». À la grande surprise de Contant. Leloup Mayrand a communiqué avec lui pour lui rappeler qu'il retirait son «like». Croyant qu'il s'agissant d'une blague, il lui a demandé de l'apposer à nouveau au bas de l'image. Ce qui fut fait quelques instants plus tard. 

Toutefois, Leloup Mayrand a encore une fois retiré le like sous l'oeuvre de son futur ex-ami. 

C'en était trop pour l'artiste: il a fait parvenir une mise en demeure à Leloup Mayrand pour le sommer de rendre le like retiré. Alexandre Contant a aussi publié cette mise en demeure Facebook. Cette initiative aurait eu pour effet, selon Leloup Mayrand, de transformer un différend artistique en lynchage public envers lui. 

Alexandre Contant semblait ressentir beaucoup d'affections pour le défendeur avant que le conflit n'éclate entre les deux. «Je le considérais comme mon frère. Je lui disais “Jules, je t’aime mon frère”», a-t-il avoué au cours de l'émission.
 
Anne-France Goldwater, devant la nervosité du plaignant a tenté de le rassurer: «Y a pas de raison d’être nerveux devant moi. Ça, c’est certain. Y a personne ici que j’ai mangé à date(sic). Même quand j’avais faim.»
 
Voulant commenter son état devant l'ampleur du litige, la juge colorée a commenté: «Vous allez me trouver très sexiste mais j’ai l’impression d’assister à un genre d’enfantillage entre filles au secondaire.»
 
Anne-France Goldwater a conclu en mentionnant qu'elle n'obligeait pas Leloup Mayrand à honorer l'oeuvre de M. Contant. Elle lui a simplement proposé d'adresser des excuses à Alexandre Contant. Ce dernier ayant déjà avoué qu'il était prêt à lui pardonner. 
 
Leloup Mayrand a donc procédé à des excuses envers le plaignant tout en précisant qu'il n'appréciait toujours pas l'oeuvre à l'origine du contentieux. «Là, je suis fière de vous. Vous me donnez même la chair de poule», a exprimé Anne-France Goldwater.
 
Alexandre a accepté les excuses juste avant de faire une accolade à Leloup Mayrand pour conclure ce segment de l'émission. 
 
 
 

À lire aussi

Et encore plus