Coloniser la Lune pour 10 milliards $ | Le Sac de chips
/unbelievable

Coloniser la Lune pour 10 milliards $

En matière de colonisation spatiale, les agences spatiales mondiales s'intéressent avant tout à la planète Mars. Cela dit, si une mission habitée doit un jour atteindre la planète rouge, ce ne sera qu'après qu'on soit parvenu à coloniser un astre bien plus accessible, la Lune.

Selon un groupe d'experts des vols spatiaux comptant des chercheurs de la NASA, établir une colonie lunaire ne coûterait pas plus de 10 milliards $ US (13 milliards $ CAN), rapporte le site ScienceAlert.com.

«Les États-Unis pourraient mener un retour des humains sur la surface de la Lune d'ici cinq à sept ans à un coût estimé de 10 milliards $ US, à plus ou moins 30 %», a récemment affirmé Alexandra Hall, directrice du programme Google Lunar X Prize. En comparaison, le coût du programme Apollo s'élèverait à près de 200 milliards $ CAN aujourd'hui.

Mais depuis 1972, date de la fin du programme Apollo, la technologie a évolué. L'impression 3D permet d'obtenir des pièces de rechange aisément, les déchets humains peuvent être récupérés pour fertiliser des cultures et les robots peuvent assister les humains pour plusieurs tâches, énumèrent les scientifiques.

Le coût du ravitaillement de la colonie pourrait également être réduit à seulement 450 millions $ CAN par année grâce à la fusée réutilisable Falcon 9 développée par SpaceX.

Étape intermédiaire

Selon l'astrobiologiste de la NASA Chris McKay, la Lune ne présente guère d'intérêt. «Pour moi, la Lune n'est qu'une boule de roches. Mais nous n'aurons pas de base de recherche [sur Mars] tant et aussi longtemps que nous n'aurons pas appris à en faire une sur la Lune», explique-t-il.

Pour sa première année, une colonie lunaire pourrait compter une dizaine d'habitants, avant de voir sa population augmenter jusqu'à atteindre une centaine de personnes en une décennie, seuil jugé suffisant pour atteindre l'autonomie.

Les scientifiques américains ne sont pas les seuls à envisager un retour sur la Lune. En janvier, l'AFP rapportait que la Chine compte envoyer une sonde, Chang'e 4, vers la face cachée de la Lune en 2018. L'installation d'une station spatiale en orbite terrestre en 2020, puis l'envoi d'un homme sur la Lune par la suite, figurent aussi au programme spatial des autorités chinoises.