Gagnant à vie: l’une des plus jeunes gagnantes de l’histoire | Le Sac de chips
/unbelievable

Gagnant à vie: l’une des plus jeunes gagnantes de l’histoire

Une femme d’à peine 19 ans, fraîchement diplômée du cégep, était loin de se douter qu’elle deviendrait l'une des plus jeunes gagnantes de 1000 $ par semaine à vie.

Jessica Lefrançois n'achète jamais de billets de loterie et croyait que ses chances de remporter le gros lot de la loterie de Loto-Québec Gagnant à vie étaient pratiquement nulles.

«Les seuls moments où je m'achète de la loterie, c'est quand j'en reçois en cadeau et que je gagne: je retourne en chercher d'autres. Mais c'est la première fois que je m'en achetais, a raconté Jessica Lefrançois en entrevue à l’émission Salut, bonjour!, diffusée à TVA. Je savais que je venais d'obtenir mon diplôme d'études collégiales et j'ai décidé d'aller m'en acheter pour me gâter.»

«Je les ai ramenés chez moi et je les ai grattés plus tard dans la soirée. C'est drôle parce que, pendant la soirée, je me disais: “Qu'est-ce que je ferais si je gagnais?” a poursuivi celle qui avait seulement une chance sur 1,2 million de remporter le gros lot. C'est impossible, les jeunes ne gagnent pas. Finalement, quand j'ai gratté le cinquième jeu, il y avait trois sabots, j'ai gratté le lot et j'ai vu que c'était la vie. Ça a été le comble.»

Comme première dépense, la jeune femme a décidé de troquer sa voiture de 2004 pour un modèle de l'année.

«J'avais une vieille Kia Rio 2004, donc je me suis gâtée, je me suis acheté une voiture de l'année, mais je ne considère pas ça comme une dépense folle, parce que je ne suis pas allée dans les grosses marques, je me suis acheté une Hyundai», a-t-elle indiqué.

Pour le reste, Jessica entend consacrer une partie du montant à ses études. Elle entreprendra au cours des prochains mois une formation universitaire en psychologie.

«Je vais payer mes études avec ça et je vais me garder 30 000 $ de côté par année, a confié Jessica. Comme ce n'est pas un million et que c'est progressif, ça me permet de budgéter ça, c'est vraiment comme un salaire supplémentaire.»

«À vie, à vie!»

Comme l'indique le nom de la loterie, le gagnant se voit bel et bien octroyer un montant de 1000 $ par semaine pour toute sa vie, sans période limite.

«C'est à vie, à vie, à vie», a confirmé le porte-parole de Loto-Québec, Patrice Lavoie, ajoutant que ce montant n'est pas imposable. «C'est 1000 $ dans ses poches!»

Depuis le lancement de Gagnant à vie en 2000, la société d'État dit avoir fait 195 gagnants, soit «un peu plus de 10 par année».

Jessica Lefrançois compte parmi les plus jeunes gagnants, alors que deux autres personnes du même âge ont remporté le gros lot auparavant. Les gagnants d'un âge plus avancé peuvent aussi opter pour un montant forfaitaire de 675 000 $.