Peut-on faire pousser des pommes de terre sur Mars? | Le Sac de chips
/unbelievable

Peut-on faire pousser des pommes de terre sur Mars?

Des scientifiques de la NASA s’affairent à élaborer un procédé agricole permettant de faire pousser des pommes de terre sur la planète rouge. 

Selon ce que rapporte le réseau de télévision américain CBS, ils ont déjà fait quelques expérimentations dans le désert de Pampas de la Joya dans le sud du Pérou. Le sol y est rude et aride. Tout comme le serait le sol martien.

De plus, ses vastes plaines sont ravagées par des siècles de vents et de longues sécheresses. La pluie n’étant pas des plus abondantes en cette contrée.

Les scientifiques en mission ont d’ailleurs rapporté deux tonnes de terre brûlée pour travailler sur une recette possible pour y faire pousser des patates.

Ils ont aussi extrait de la poussière du désert pour l'apporter leur laboratoire de Lima au Pérou. CBS a d’ailleurs surnommé ce lieu d’expérience agricole et culinaire la «cuisine cosmique».

Le chef du Centre international de la pomme de Terre basé à Lima(partenaire de la NASA dans le projet), Jan Kreuze, a affirmé en entrevue: «C’est la première fois que nous réalisons cette expérience, donc nous ne savons pas trop à quoi nous attendre.»

Il croit également que la pomme de terre en elle-même a tout ce qu’il faut pour pousser sur une surface peu propice à l’agriculture comme celle de Mars.

«Les pommes de terre peuvent s’adapter à des conditions de sécheresse extrêmes ou au grand froid. Même quand la température descend jusqu’à moins 20 degrés la nuit. Partout, vous pouvez la faire pousser. Ici(dans le sud du Pérou), nous sommes sous les tropiques. Tout près du cercle polaire(de l’Antarctique)», a-t-il expliqué en entrevue à CBS.

«Les pommes de terre sont très résistantes. Vous pouvez les cultiver presque partout», a-t-il ajouté.

Ce «presque» semble avoir tiqué le journaliste de CBS qui lui a demandé de préciser.

«Eh bien, ça signifie que ce sol n’est probablement pas idéal pour la pomme de terre. Si vous pouviez voir le sol, Il est très poussiéreux...presque comme un ciment», a-t-il décrit.

«Et quand nous arrosons, le sol devient très compact. Ça pourrait être difficile pour les semences de pousser dans ce contexte en tentant de trouver de l’oxygène.»

Des premiers tests peu conluants
D’ailleurs, une équipe de CBS dépêchée sur les lieux a pu constater qu’après deux semaines, les graines plantées dans un sol «à la martienne» n’avaient pas atteint les résultats escomptés.

Selon les experts en poste, les graines manquaient justement d’espace pour respirer et la poussière était encore trop salée.

Les scientifiques vont rectifier le tir pour les prochaines semences en offrant plus d’espace pour chacune d’elles. Ils vont aussi expérimenter une autre variété de tubercules plus tolérantes aux substances salées.

Leurs expériences touchent d’autres aspects de la plantation possible de champs de patates sur Mars. Ainsi, une serre spéciale a été construite avec un climat contrôlé s’apparente aux températures martiennes.

On a même prévu envoyer des robots sur la fameuse planète pour commencer à planter les graines de pommes de terre sur Mars.

La NASA envisage d’ailleurs la présence d'humains sur les lieux dans 15 ans environ.