La sonde Juno transmet les premières images en orbite de Jupiter | Le Sac de chips
/unbelievable

La sonde Juno transmet les premières images en orbite de Jupiter

Le 4 juillet dernier, la sonde Juno de la NASA est entrée dans l’orbite de Jupiter, amorçant sa périlleuse mission de collecte de données sur le puissant champ magnétique et l’atmosphère de la géante gazeuse.

À LIRE AUSSI :

Mardi, l’agence spatiale américaine a reçu les toutes premières images de Jupiter captées par la sonde, dont la caméra et les instruments de mesure étaient fermés lors de l’entrée dans l’orbite de la planète.

«Ces images prises par la JunoCam confirment que la sonde a survécu à l’intense radiation de Jupiter lors de son premier passage dans son orbite et qu’elle est prête pour sa mission», a indiqué Scott Bolton, du Southwest Research Institute de San Antonio. «Nous attendons avec impatience les premières images des pôles de Jupiter», ajoute-t-il.

Photo: NASA/JPL-Caltech/SwRI/MSSS

Les images ont été captées le 10 juillet à 5:30 UTC, alors que Juno se trouvait à une distance de 4,3 millions de kilomètres de la planète. Sur l’image composite créée par la NASA à partir de ces clichés, on peut distinguer les anneaux nuageux et la Grande Tache Rouge de Jupiter, ainsi que trois des 67 satellites naturels de la planète connus jusqu’ici: Io, Europa et Ganymède.

Image: NASA/JPL-Caltech

 

Une mission de 20 mois

Au cours de sa mission jupitérienne, qui se poursuivra pour encore vingt mois, Juno contournera la planète 37 fois, s’approchant parfois jusqu’à 4100 kilomètres de sa surface orageuse pour observer ses aurores et en apprendre un peu plus sur la composition de la planète, son atmosphère et sa magnétosphère.

Le 27 août prochain, la sonde atteindra le point le plus rapproché de Jupiter sur son orbite et devrait transmettre les toutes premières images haute résolution de l’atmosphère de la planète.

AFP

Puis, à compter de novembre, ce sera au public de décider où Juno pointera sa caméra en votant sur le site officiel de la mission.

Les données récoltées lors de cette mission pourraient aider les scientifiques à mieux comprendre comment s’est formé notre système solaire.

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus