15 choses à savoir sur Pointe-St-Charles, le quartier le plus méconnu de Montréal | Le Sac de chips
/homepage

15 choses à savoir sur Pointe-St-Charles, le quartier le plus méconnu de Montréal

Cette conversation a vraiment eu lieu... je le jure !

Fille du Mile-End : « Ah moi là jte dis, je suis tellement full montréalaise... jte jure genre... je connais Montréal comme le fond de ma poche. C’est comme... tsé... je pourrais conduire un Uber sans GPS. Tu restes où toi ? »

Moi : « Dans Pointe. »

Fille : « Pointe-aux-trembles ? »

Moi : « Non. La Pointe. »

Fille : « Éric Lapointe ? »

Moi : « Pointe-St-Charles. PI-ESSE-SI ! »

Fille : « C'est dans le West Island ça ? »

Moi : « Ouin, pas de GPS tu disais... »

Des conversations similaires arrivent souvent quand tu demeures à Pointe-St-Charles. Pourtant, c’est un des quartiers les plus anciens de Montréal et c’est à quelques minutes du centre-ville.

Situé au sud du canal Lachine, entre Verdun et Griffintown, la position géographique particulière et les chemins de fer qui le traversent font du quartier une sorte d’enclave quelque peu isolée en plein cœur du Sud-ouest montréalais.  

Est-ce que c’est le meilleur quartier ? Hmmm... ça dépend des goûts.

Est-ce que c’est un quartier à découvrir ? ABSOLUMENT !

Pour vous familiariser avec la Pointe, voici une liste des choses à voir et savoir sur la Pointe.

 

1. Le prix des loyers

Gars du plateau : « Je loue un studio avec une fenêtre et sans balcon pour 980 $ par mois. »

Fille de la pointe : « Ah cool. Pour 600 $, j’ai 3 chambres, une cour et une terrasse sur le toit. »

Avantage Pointe !

 

2. Café Bloom

Les gens du Mile-End et du Plateau ont l’embarras du choix quand vient le temps de prendre un latte avec une petite bouchée.

Tu ne vivras pas d’embarras dans la Pointe. Il y a un seul café cool, on l’aime et on lui reste fidèle. La monogamie du café est une belle chose. 

#cafebloom #miam #sudouest #pointestcharles 😍

Une photo publiée par marcantoine88 (@marcantoine88) le

 

 

3. Chez Dallaire

Avec la fermeture du légendaire Bobby’s (les fidèles prient encore pour son retour), Chez Dallaire s’est imposé comme LE bar dans la portion du quartier traversée par la rue Wellington. Les cocktails sont magiques, le décor est élégant mais confortable et on peut y grignoter.

Si tu tripes sur les barbes, celle de M. Dallaire est épique !

 

4. Le Boom J’s

Situé juste en face du Dallaire, le Boom J’s est un incontournable de la cuisine jamaïcaine depuis des années.

Si vous pensez que la cuisine des Caraïbes se limite aux pâtés de viande feuilletés, vous allez être agréablement surpris. Les plats sont épicés, savoureux, généreux et très abordables.

Parfois, c’est un peu long certes, mais être pressé et stressé, ce n’est pas le bon état d’esprit pour manger jamaïcain. Chill out man !

 

5. L’architecture

Oui, il y a quelques bâtisses brunes et décrépites, mais la Pointe cache des bijoux d’architecture qu’on ne voit nulle part ailleurs sur l’île.

 

 

 

6. Les matelas

Bon, ce n’est pas très glorieux cet aspect, mais avec un esprit ouvert, ça peut avoir un certain charme.

Si t’as un fétiche pour les matelas souillés et les divans suspicieux gisant tristement sur le trottoir, tu vas être gâté dans Pointe. C’est comme un magasin de meubles d’occasion à ciel ouvert à longueur d’année.

 

 

7. Le stationnement

Pas de vignette. Pas de parcomètre. Toujours de l’espace. Même les jours de déneigement.

Invite 10 amis chez toi et je te garantis que tout le monde pourra se stationner gratuitement à moins de 100 mètres de la maison.

 

8. Le canal

Peu importe où t’es dans la Pointe, tu n’es jamais à plus de 10 minutes de marche du canal.

#winelife #boat #kindaday #canalachine "without" #wine @geoffbukk_mtl

Une photo publiée par Stefiset (@stefiset) le

 

9. La paix et la tranquillité

Essaie de trouver un petit coin tranquille dans le plateau ou dans le Mile-End quand tu veux déconnecter... Impossible !

Dans la Pointe, tu peux avoir des parcs magnifiques à toi tout seul.

En plus, la circulation est quasi inexistante. Tu peux jouer une partie de hockey de rue pas mal n’importe où.

 

Le ber on se retrouve #footballdays #CDM #ParcLeber #thegoodolddays

Une photo publiée par Charles Fontaine (@charlesfontaine) le

 

 

10. L’art urbain

De magnifiques murales tapissent le quartier. Il y a également un mur légal où les graffeurs peuvent travailler sans se cacher.

Ran into some homies putting up a pair of pieces while out with the last pack of the day, down in ma hood

Une photo publiée par One Tired Dog (@onetireddog) le

 

The ladies of the Point. #pointestcharles #montreal #mural #girlpower #fillesduroi

Une photo publiée par @spadesmontreal le

 

Funk You #streetart #montreal #mtl #pointestcharles #psc #igers #igersmtl #igersmontreal

Une photo publiée par Natacha (@flower2085) le

 

 

11. Les Irlandais

Ce n’est pas pour rien que le trèfle apparaît sur le drapeau de la ville. Les Irlandais ont été des acteurs importants dans le développement de la métropole. La Pointe fut un des premiers quartiers où les Irlandais se sont établis.

Même si plusieurs familles se sont déplacées vers l’ouest de l’île et les banlieues, il y reste encore une très forte présence de la bande à Saint-Patrick.

Pour les avoir côtoyés depuis quelques années, je vous confirme que ce sont les voisins les plus gentils au monde. Il faut faire un petit effort au début, mais si tu dis bonjour et tu converses un peu avec eux, tu pourras devenir un « PSC Full Patch » éventuellement.

Facteur important : Quoique dans bien des cas ils ne parlent pas trop le français, ils n’appellent pas la police si tu fais un party chez toi. Probablement parce qu’ils sont en train d’en faire un aussi.

 

 

12. La diversité et le fort sentiment de communauté

Anglos, francos, noirs, blancs, arabes, latinos, asiatiques, étudiants, familles, riches, pauvres, stylés, habillés tout croche, coureurs, fumeur de rouleuses « back à back »... tout est là... et tout le monde s’aime !

Ah ben! Des divans !

#mtlmoments #abandoned #pointestcharles #514 #streetart

Une photo publiée par MTLplanB (@mtlplanb) le

 

Tout le monde s'aime... presque !

 

13. PSC TATTOO

On ne parle pas d’un tattoo shop de touristes. On parle d’une place pour les vrais. Si t’es barbouillé partout sur le corps et t’en as pas un de chez PSC Tattoo, tu manques quelque chose !

 

14. L’histoire

On a tous entendu parler des fameuses filles du roi. Ces jeunes filles que la France envoyait au Canada afin de se marier et de fonder des familles avec les colons déjà au pays.

Si vous voulez en savoir un peu plus, passez au musée de la Maison St-Gabriel. Construite au début du 17e siècle, la maison acquise par Marguerite Bourgeoys en 1668 accueillera et hébergera ces jeunes filles pendant plusieurs années.

 

 

15. Un hot dog style Taxi 22

Le célèbre personnage chauffeur de taxi aux mille opinions interprété par Patrick Huard a fait de Paul Patates sur la rue Charlevoix ses quartiers généraux.

C’est souvent fermé, mais le décor kitsch accompagne parfaitement un roteux et une poutine.

Capture d'écran - YouTube

 

 

D’autres bonnes adresses

Machiavelli : Un apportez votre vin de qualité avec une charmante terrasse.

Connie's : Pour ceux qui veulent une bonne grosse pizza un peu cochonne.

Ma Tante Quiche : Pour des brunchs différents et succulents.

Café Cantina : Quand vous avez une envie incontrôlable de tacos

 

 

À lire aussi

Et encore plus