En larmes après l’interdiction des pitbulls | Le Sac de chips
/potins

En larmes après l’interdiction des pitbulls

Un homme affirme que son pitbull l’a sauvé du suicide dans une vidéo qu’il a mise en ligne en réaction à la volonté du gouvernement de bannir cette race.

Dès les premières secondes de la vidéo, Olivier Frigon confie ses troubles de bipolarité, qui ont été soulagés grâce à Black Ice, sa chienne de cinq ans.

«Je me serais enlevé la vie si ce n’était pas d’elle», confie-t-il en larmes, la pitbull sur les genoux.

«Je n’étais plus capable de sortir de chez nous, elle avait à peu près un an. Elle était habituée, elle voyait le coffre qu’il y avait à l’entrée. Elle savait que sa laisse était dedans. Elle allait ouvrir le coffre, elle prenait sa laisse, et elle me l’apportait jusqu’au divan», poursuit-il.

Aujourd’hui, la femelle est âgée de cinq ans et est en pleine santé. Olivier Frigon déplore que seulement à cause de sa race, sa chienne ne puisse pas être adoptée par un nouveau propriétaire si le gouvernement va de l’avant.

«C’est elle qui a réussi à me faire voir du monde, à me faire changer les idées. Tout le monde la trouvait belle, tout le monde la trouvait gentille, jusqu’à tant que je dise le mot Pitbull.»

Olivier Frigon est également propriétaire d’un deuxième chien de la même race, Foster, qui a toutefois le tempérament plus anxieux.

«Quand on sort avec des chiens de sa grosseur et qu’il a besoin de jouer, on lui fait porter la muselière. Ce n’est pas parce qu’il est dangereux, il est super gentil avec tout le monde, avec tous les autres chiens aussi. C’est juste s’il y a une bébelle, ou si l’autre chien a le malheur de grogner après, là il devient un petit peu plus agressif. Il n’est jamais arrivé d’accident. On ne veut pas que ça arrive non plus. On prend nos responsabilités. Mais bon, c’est ça. Il y a plein de monde qui ne le font pas. Il arrive des accidents. Pis là, ils veulent interdire nos chiens partout.»

L’homme termine sa vidéo en donnant un bisou sur la tête de Black Ice et en disant qu’elle sera toujours gentille.

À 13 h, la vidéo avait été vue plus de 5 400 fois.

Olivier Frigon a refusé notre demande d’entrevue.