[VIDÉO] Une toute jeune Björk casse la baraque avec son groupe punk en 1982 | Le Sac de chips
/unbelievable

[VIDÉO] Une toute jeune Björk casse la baraque avec son groupe punk en 1982

Bien avant de séduire l’Amérique avec son album solo Debut et la pièce Human Behaviour en 1993, avant même de connaître le succès avec le groupe The Sugarcubes, la chanteuse islandaise Björk, qui sera bientôt de passage Montréal, avait déjà accumulé un solide bagage musical.

En témoigne ce document d’archives récemment déterré par Hint Fashion Magazine, qui montre une toute jeune Björk, alors âgée de 17 ans, interprétant la pièce Mataharí avec son groupe Tappi Tíkarrass, en 1982.

Voici une autre prestation du groupe, tirée du documentaire Rokk í Reykjavík de 1981-1982.

 

 

Un parcours singulier

Il faut dire que Björk a connu un parcours bien singulier.

Artiste éclectique aux multiples talents, icône de l’avant-garde, elle semble toujours avoir eu ce goût pour les mélanges hétéroclites et le métissage qui fait aujourd'hui sa marque de commerce. 

Élevée dans une commune hippie par une mère activiste, Björk s’inscrit à six ans dans une école de musique de Reykjavik pour apprendre la flûte et le piano classique.

À 11 ans, découverte par une étiquette islandaise grâce à une reprise du succès disco I Love to Love de Tina Charles, elle enregistre un premier album composé de reprises (Fool on the Hill des Beatles, Your Kiss Is Sweet de Stevie Wonder), de chansons traditionnelles islandaises et de quelques compositions originales.

Elle flirte ensuite avec le punk avec le groupe entièrement féminin Spit and Snot, puis avec le jazz fusion (Exodus), le post-punk (KUKL) et le pop rock (The Sugarcubes).

En solo, elle explorera ensuite une multitude de styles musicaux—pop expérimentale, trip hop, classique, musique électronique—et investit aussi le monde de la mode et du cinéma.

Le film Dancer in the Dark, du réalisateur Lars von Trier, lui a notamment valu le prix d’interprétation féminine au festival de Cannes en 2000. 

Björk est aussi connue pour ses performances spectaculaires et ses vidéoclips mêlant arts visuels et innovations techniques.

Ses collaborations avec les réalisateur Chris Cunningham (All Is Full of Love) et Michel Gondry (Army of Me) en sont de bons exemples.

 

Une expo et un DJ set à Montréal

Les 25 et 26 octobre prochains, l’artiste islandaise sera de passage à Montréal pour nous faire découvrir un autre de ses multiples talents, celui de DJ cette fois-ci, dans le cadre du Red Bull Music Academy.

Une installation inspirée d’un vidéoclip en réalité virtuelle de la chanteuse sera également présentée à la galerie DHC/ART à compter du 15 octobre.

À lire aussi

Et encore plus