Huit choses qui vont vous donner le goût d’aller à St-Tite... ou pas! | Le Sac de chips
/homepage

Huit choses qui vont vous donner le goût d’aller à St-Tite... ou pas!

Véritable institution en Mauricie, le Festival western de St-Tite commence vendredi.

Plusieurs l’aiment, d’autres le fuient. Comme quoi tout est une question de perception, voici huit éléments qui vous feront adorer ou détester St-Tite.

 

Les rodéos!

Photo Amélie St-Yves

Chaque année, il y a 10 grands rodéos extérieurs. Il est parfois enivrant de regarder l’homme se mesurer à la bête.

Photo Amélie St-Yves

Il ne faut toutefois pas être trop nerveux pour aimer les rodéos. Un accident peut toujours arriver. L’an dernier, le cowboy Michael Crenshaw a reçu un bon coup de corne sur la cuisse gauche, il est sorti de l’arène en titubant.

Voir du monde

Photo Amélie St-Yves

Que vous veniez de la Mauricie ou de l’Outaouais, vous croiserez sur votre passage quelqu’un que vous connaissez, c'est garanti. Chaque année, 600 000 festivaliers sont attendus.

Photo Facebook

Être beaucoup, ça peut être le fun, sauf quand c’est le temps de circuler en automobile, ou encore quand il commence à pleuvoir. Allez hop! On se colle sous les abris tout le monde!

Faire la fête

Photo Facebook

Chanter, danser, crier «c’est ma toune» sur à peu près toutes les chansons de Shania Twain, ça a son charme.

Photo Facebook

Euh... hein? Quoi?... Il faisait chaud faut croire.

Les cowboys!

Photo Facebook

On les aime beaux, grands, forts, avec une guitare dans les mains.

Photo Facebook

On les aime pas mal moins assis sur un bol de toilette la porte ouverte, devant tout le monde.

Les costumes!

Photo Facebook

Fit-fiou! Belles cowgirls en vue!

Photo Facebook

Tu t’es trompé de chapeau, mon ami.

L’ambiance

Photo Facebook

Chaque année, le Festival travaille fort pour décorer et apporter de l’ambiance, comme ce «cowboy mécanique», qui est en fait un vrai être humain couvert de peinture. Il prend des poses westerns pour le plaisir des enfants.

Photo Facebook

«Traverse de gars chauds»? Si on veut bien rappeler aux gens de ralentir, l’intention est là...

Voir des chevaux

Photo Amélie St-Yves

Il y a toujours de belles grosses bêtes pas loin, au Festival western de St-Tite.

Photo Amélie St-Yves

Un cheval des fois, ça sent. Comptez-vous chanceux qu’on ne vous montre qu’un cheval mouillé, et pas le crottin qui s’accumule parfois dans les rues, sans compter l’urine. Ne portez pas de pantalons trop longs, vous ne voudriez pas en rapporter.

Manger et boire

Photo Facebook

La nourriture de festival, et la bière, ça peut être bien amusant, un soir ou deux.

Photo Facebook

Juste à regarder la photo, on a mal à la tête pour lui.