Lady le python de Verdun retrouvé | Le Sac de chips
/potins

Lady le python de Verdun retrouvé

Lady le python de Verdun a été retrouvé affaibli à deux pas de la cour où des équipes de la Ville l’avaient cherché au début du mois.

«Elle n’est pas en danger. Les vétérinaires m’ont dit qu’elle est relativement en bonne santé. Je devrais la récupérer cette semaine», a confié au Journal Mélanie, la propriétaire de Lady, soulagée que son python soit toujours en vie.
 
La résidente de Verdun préfère taire son nom de famille par peur de représailles de ses voisins. 

Photo courtoisie

 
Célèbre Lady
 
Lady ne se cachait pas bien loin de chez elle. Le python royal a été retrouvé lundi après-midi par un résident. La bête était amaigrie et déshydratée. 
 
Elle était recroquevillée près de vélos entreposés dans la cour arrière du citoyen, près de l’endroit où elle avait été vue pour la dernière fois.
 
Les recherches s’étaient concentrées dans le secteur de la ruelle, entre la rue Willibrord et la 1re Avenue. 
 
«Elle se trouvait près de l’endroit où on la cherchait depuis le début du mois. Lady n’avait pas beaucoup bougé, elle s’était juste déplacée vers une autre cour», explique Jean-François Parenteau, le maire de l’arrondissement de Verdun.
 
Lady a été capturée par le résident dans un bac le temps que la compagnie d’assistance animale Animex  la transporte à la clinique vétérinaire.
 
La cavale du python royal a fait le tour du Québec.
 
Lady avait réussi à ouvrir son vivarium et à se faufiler par la porte arrière du logement, laissée ouverte pour permettre à au chat de sortir la nuit.
 
«C’est fini, je barre mes portes, maintenant et le chat reste à l’intérieur», confie la propriétaire de Lady.
 
Sur les réseaux sociaux, plusieurs internautes ont partagé la bonne nouvelle, disant qu’ils pourront «dormir en paix».
 
Un compte Twitter satirique avait même été créé. @Pythondeverdun imaginait les possibles aventures de Lady pendant sa cavale.
 
Soulagée
 
La propriétaire est heureuse puisqu’elle pourra finalement conserver son animal.
 
Contrairement à ce qu’elle pensait, Lady ne mesure pas 4 pieds. Le règlement de la Ville interdit les pythons de plus de 3 mètres, mais Lady n’en mesure qu’un. 
 
La propriétaire ne recevra donc pas de constat d’infraction.
 
Je suis vraiment soulagée. Lorsqu’elle a disparu, j’étais vraiment nerveuse», expli­que-t-elle.
 
Elle devra toutefois payer les frais de vétérinaire, qui devraient s’élever à quelques centaines de dollars.
 

Sur le même sujet