[VIDÉO] 20 publicités québécoises marquantes des années 80 | Le Sac de chips
/unbelievable

[VIDÉO] 20 publicités québécoises marquantes des années 80

Trois décennies plus tard, vous connaissez sûrement encore par coeur les chansons ou les slogans de ces pubs années 80!

Même si certains produits annoncés dans ces commerciaux ne sont plus sur le marché, les slogans vantant leurs mérites sont encore utilisés aujourd'hui dans la vie de tous les jours. 

Preuve de leur popularité: le Bye-Bye ou RBO ont parodié la plupart de ces pubs des années 80. 


«Juicy Fruit, la renversante!»
Avertissement: la chanson va vous rester dans la tête toute la journée... Ou toute la semaine! 

«Des deux bords du fleuve... Ohé! Ohé!» 
Signé François Cousineau, cette mélopée annonçait les festivités de Québec 84 souligant les 450 ans de l'arrivée de Jacques Cartier. (Remarquez bien Normand Brathwaite qui chante ici avec Belgazou.) 

 
«Oui Papa!»
Cette pub du Bon Marché est restée célèbre et il n'est pas rare qu'on entend encore un «Oui Papa!» bien senti dans la vie de tous les jours.  
 
«Elle est partie prendre son Bovril!»
Durant les années où cette pub était en rotation à la télévision, tout le monde se croyait drôle de reprendre «Elle est partie prendre son Bovril!» chaque fois que quelqu'un cherchait une personne... 

«Franchement meilleur!»
Bien avant les gros chapeaux et les «C’est chaud! C’est chaud!», Normand Brathwaite(encore lui!) a tourné dans de nombreuses pubs des Producteurs de lait du Québec de 1984 à 1989. 

 
«Big Mac, McDLT...»
Combien de clients du célèbre fast-food se croyaient drôles à l'époque de chanter leur commande au comptoir pour reprendre le concept de la pub? 
 
«Du fromage s.v.p.!»
La parodie de RBO a presque surpassé l’originale en postérité. Mettant en scène deux enfants atteints de dyslexie, il y a fort à parier qu'un tel sketch serait rapidement décriée à notre époque. 
 
«Terrible! Terrible!» 
L'épithète terrible a presque perdu sa connotation négative avec les pubs de Meunier. 

«Imaginez une semaine...»
Le concept de comparer 15 secondes à une semaine a été repris dans plusieurs sketchs humoristiques par la suite. 


«Moi je peux remettre mon bras... Vous pas!»
Quand on y pense, cette pub des amputés de guerre était tout de même assez troublante pour les enfants. 
 
«Et vous?»
La fameuse vieille dame vivant dans sa chaussure! Ce commercial rappelait les mesures préventives à adopter en cas de feu. 
 
«Allez hop! Cascade!» 
Dans ces pubs de bagnoles, André-Philippe Gagnon incarnait plusieurs personnages en plus de faire ses imitations de prédilections: Jean-Paul Belmondo et Brian Mulroney.

Les pubs «artistiques» de Black Label
C'est à croire que Black Label voulait changer son image avec ses pubs un peu plus «expérimentales». Toute en noir et blanc, elles détonnaient avec les autres pubs de bière de l'époque. 

 
Les débrouillards 50
Le club des «débrouillards 50» c’était plus qu’une pub. On invitait les gens à partager leurs trucs les plus ingénieux pour faciliter l'exécution des tâches du quotidien. 

Le Secret de la Labatt Bleue avec Denise
Labatt Bleue a mené une intense campagne sur le «secret de la Labatt Bleue» qu'il ne fallait surtout pas divulguer. La promotion se poursuivait même avec une tournée dans les bars à l'époque.  

«Y a un p’tit peu de nous autres là-dedans»
Ici, c’est le slogan qui a dépassé la pub elle-même. Qui se rappelait que ce slogan servait à annoncer la soupe Habitant? 

La bouteille-ouvre-bouteille!
Le procédé B-O-B(«bouteille-ouvre-bouteille) s’est retrouvé bien vite désuet avec l'arrivée des bouteilles décapsulables. 

 
«Viens jouer dehors!»
Encore une fois, même si on se rappelle du slogan «Viens jouer dehors!», qui se souvient qu'il s'agissait d'une publicité de Kino-Québec? 
 
«Une touche de crème...»
Une attendrissante mélodie servant à promouvoir les produits laitiers qu'on prend plaisir à fredonner plus de trente ans plus tard. 
 
«254-6011»
254-6011: peut-être le numéro de téléphone le plus populaire de l'histoire de la publicité au Québec.