Coeur de pirate et les soeurs Boulay se portent à la défense de Safia Nolin | Le Sac de chips
/potins

Coeur de pirate et les soeurs Boulay se portent à la défense de Safia Nolin

Cœur de pirate s’est portée à la défense de Safia Nolin, qui a lancé, bien malgré elle, tout un débat de société en se présentant au Gala de l’ADISQ dimanche dernier vêtue simplement d’un t-shirt de Gerry Boulet, d’une paire de jeans et d’une veste de laine.

Sébastien St-Jean/AGENCE QMI

L’artiste, qui est repartie avec le Félix de la révélation de l’année, a préféré demeurer elle-même, plutôt que de se plier aux règles imposées aux femmes par l’industrie de la musique.

Cette attitude a soulevé les passions sur les réseaux sociaux et Cœur de pirate a sauté dans la mêlée en se portant à la défense de son amie. «En passant j'aurais aimé avoir le 1/4 des guts qu'elle a eus ce dimanche, de ne pas se plier aux stupides conventions qu'on impose aux femmes, de porter ce que tu veux quand tu veux», écrit-elle sur Instagram, avant d’encourager les gens à acheter son album Limoilou.

Les sœurs Boulay ajoutent leur grain de sel

Sébastien St-Jean/AGENCE QMI

Mélanie et Stéphanie Boulay ont également apporté publiquement leur soutien à l’auteure-compositrice-interprète de 24 ans. Sur leur page Facebook, elles ont tenu à mettre les choses au clair. Dans un long message, elles remercient Safia.

«Tu oses te mettre sous les flèches des pleins de préjugés et d'habitudes préhistoriques, qui veulent que le monde tourne exactement comme ils sont habitués qu'il tourne, qui veulent décider pour nous comme ils décident de leur confiture sur leurs toasts le matin, sans surprise, toujours pareil, sans saveur. Merci Safia de t'habiller comme Jean Leloup et comme Philippe Brach, merci de ne pas parler comme un télé souffleur. Merci, parce que grâce à toi, entre autres, qui prends les flèches pour nous - comme d'autres femmes l'ont fait dans l'histoire pour qu'on soit maintenant considérées comme des individus - bientôt, on pourra décider de ce qu'on porte, de ce qu'on est, ce qu'on dit et surtout, de ce qu'on fait. Et bientôt, on aura autant de nominations que les hommes dans les galas parce qu'on est FUCKING BONNES.»

Safia Nolin a réagi à la polimique sur le site d'Urbania.

À lire aussi

Et encore plus