[VIDÉO] Voici Sofia, le robot qui va nous sauver (ou nous anéantir) | Le Sac de chips
/unbelievable

[VIDÉO] Voici Sofia, le robot qui va nous sauver (ou nous anéantir)

Dans le cadre du Web Summit à Lisbonne, Sofia, l’un des robots Hanson Robotics, a été présentée au public. Ce robot est renversante de réalisme: elle ressemble, elle pense et elle parle comme un humain. Est-ce le temps de paniquer?
Sofia n’est pour le moment qu’un robot composé d’une tête, d’un torse et de bras, mais son aspect diffère radicalement des robots habituels; elle ressemble beaucoup à une femme.
 
 
Sofia a été développée par Hanson Robotics, une compagnie qui développe des robots humanoïdes fonctionnant selon une intelligence artificielle leur permettant d’exécuter des tâches simple (pour le moment), mais leur permettant aussi d’interagir avec les humains et même d’apprendre par eux-mêmes.
 
Elle a été présentée par Mike Butcher, du site web TechCrunch, et Ben Goertzel, chercheur en intelligence artificielle travaillant chez Hanson Robotics. Ce dernier est extrêmement optimiste concernant les robots dotés d’intelligence artificielle (IA): «Au fur et à mesure que les IA super-humaines deviennent un milliard de fois plus intelligentes que les humains, elles vont aider à régler les problèmes les plus compliqués et les plus urgents de la planète. [...] Les robots super intelligents vont éventuellement nous sauver.»
 
«Les robots super intelligents vont éventuellement nous sauver.» - Ben Goertzel de Hanson Robotics
 
Le visage de Sofia est fait de «Frubber», un mot créé de la fusion des mots «flesh» et «rubber». Il s’agit d’une peau artificielle qui imite la peau humaine. La variété des expressions faciales de Sofia est très surprenante, d’ailleurs.
 

Captures vidéo

 
Hanson Robotics, qui a été fondé par David Hanson, conceptualise, programme et construit des robots humanoïdes fonctionnant sous MindCloud, un réseau de neurones artificiels, soit des ensembles d’algoritmes. Par exemple, Sofia peut maintenir un contact visuel, reconnaître des visages, comprendre et prendre la parole et même entretenir une conversation assez naturellement. Elle est également capable d’apprendre par elle-même.
 
Goertzel a aussi expliqué comment Hanson Robotics programme leurs robots pour qu'ils «ressentent» de la bonté et de la compassion.
 
Sofia, et Hanson Robotics par extension, a beaucoup d’ambition. «Quand je serai plus intelligente, je serai capable de faire plein de choses, comme enseigner aux enfants, soigner les personnes âgées, même faire de la recherche scientifique et éventuellement diriger des corporations et des gouvernements.»
 
Eh bien, ça sonne comme une prise de contrôle unilatérale, ça. Êtes-vous prêts à tous perdre vos emplois?
 
Source: Inc.com

À lire aussi

Et encore plus