Course de boîtes à savon sur la rue Saint-Denisà: 280 mètres de descente ludique | Le Sac de chips
/potins

Course de boîtes à savon sur la rue Saint-Denisà: 280 mètres de descente ludique

Le parcours de la Descente Saint-Denis, qui aura lieu samedi le 21 janvier, proposera 280 mètres de pure adrénaline avec cinq zones complètement ludiques, entre les rues Sherbrooke et Émery.

Voici à quoi on pourra s’attendre de cette toute première cours se boîtes à savon à laquelle participe une équipe du Sac de chips.

Des coureurs des bois avec panaches d’orignaux sur le bolide, une pieuvre tentaculaire, un bolide inspirée de la poutine, un vaisseau de Goldorak ou un avion de la première guerre mondiale font partie des quelques thématiques des 31 équipes qui déambuleront dans le centre-ville. Elles ont eu deux mois pour construire elles-mêmes leur bolide sur roues, encouragées par les organisateurs à utiliser des matériaux recyclés.

Au départ de la course, qui dure entre 4 et 5 minutes, les équipes devront dégager leur boîte à savon ensevelie par de la neige artificielle. Une fois sorti du banc de neige, le plaisir commence pour le seul pilote de l’équipe, qui devra traverser le «Parc des Laurentides», entre les rues Sherbrooke et Ontario, composé d’une dizaine de sapins et six chevreuils en bois, en faisant du slalom entre les obstacles.

Photo Gestev

Bataille de boules de neige

Le public sera sollicité en lançant des balles en styromousse, sur le coin des rues Ontario et Saint-Denis, sur les participants pour la poursuite de la traversée, et ce, jusqu’à la zone «cabane à sucre», où les pilotes devra enfiler des raquettes dans la partie plus plate de la rue.

«Il faudra pousser la boite à savon à travers l’érablière, composée de faux arbres, explique Chantal Lachance, cofondatrice de Gestev, qui organise l’événement. Ensuite, il faudra remplir une chaudière d’eau d’érable pour soulever un billot de bois à l’aide d’un mécanisme pour permettre au bolide de passer.»

Au fil d’arrivée, un décor estival attend les participants avec des palmiers gonflables. «À l’arrivée, on a passé à travers l’hiver et on arrive dans le Sud», ajoute Mme Lachance.

L’originalité du bolide est prise en ligne de compte pour les juges, en plus des costumes et l’animation de l’équipe et du temps de parcours chronométré.

La décente en quelques chiffres:

  • 18 faux sapins en contre-plaqué
  • 6 chevreuils en contre-plaqué
  • 10 vrais sapins
  • 25 boulots (arbres) dans la zone érablière
  • Items gonflables qui rappellent l’été à l’arrivée
  • Plus de 200 balles en styromousse qui rappellent des boules de neige
  • 2 mois pour fabriquer le bolide
  • 3 catégories: corporative, familiale, ludique (entre amis)
  • 31 équipes participantes
  • 18 ludiques, 5 familiales et 8 corporatives
  • 280 mètres de parcours
  • 5 obstacles (sur le parcours)
  • 80 bénévoles