L’explication scientifique derrière les apparitions de fantôme | Le Sac de chips
/homepage

L’explication scientifique derrière les apparitions de fantôme

Qu’est-ce qui se passe quand, soudainement et apparemment sans raison, on ne se sent pas bien, on a peur, on se sent surveillé? Est-ce que c’est seulement dans notre tête? Faut-il appeler les chasseurs de fantôme?

Selon les travaux de deux scientifiques pas peureux, il faudrait vérifier les sources de vibration. Eh oui, de vibration.

La fréquence de la peur

À la fin de années 1950, Vladimir Gavreau, un scientifique français travaillant en robotique, a remarqué que l’un de ses assitants saignait des oreilles, rien de moins.

 

Intrigué, il a suivi un protocole avec des tuyaux qui vibrent. À certaines vibrations, pourtant inaudibles, ses assitants capotaient. Gavreau venait de mettre à jour les effets des infrasons!

Les infrasons, des sons entre 7 et 19 hertz (Hz), induisent des sensations de peur, d’horreur et même de panique, soit toutes les sensations dignes d’un endroit hanté (oooOoOOOOUUUuuUUuuh!).

Mais les infrasons sont trop bas pour être entendus, donc ne on sait pas qu’on les entend, ni même qu’on est supposé les entendre! Résultat: on a peur apparemment sans raison et on blâme les pauvres esprits pour cette frousse soudaine.

 

Mais les visions, elles?

Ok, donc les infrasons donnent la frousse, mais comment expliquer que des personnes voient des affaires?

Il faut se tourner vers un autre scientifique pour la réponse. Un soir, au début des années 1980, Vic Tandy a vu un fantôme dans son laboratoire! HORREUR! Il faut dire que son personnel se plaignait depuis un moment que le labo était hanté.

Le lendemain, Tandy n’a pas appelé le curé pour un exorcisme, il a plutôt fait appel à la science!

 

En gossant, il s’est rendu compte qu’une feuille de métal prise dans un étau et toujours placée au même endroit vibrait toute seule. Était-elle possédée? Bien sûr que non, elle vibrait à cause d’un infrason qui résonnait dans la pièce.

Après quelques recherches, il a trouvé qu'un ventilateur, silencieux aux oreilles humaines, émettait en fait une vibration qui rebondissait sur les murs jusqu’à atteindre 18,9 Hz, soit un infrason... de la peur!

Un puissant infrason peut faire vibrer les organes des humains, dont les globes oculaires. En vibrant rapidement, les globes oculaires peuvent modifier la vision. Quelque chose de statique, quelque chose d'aussi simple qu'un grain de poussière dans les lunettes par exemple, peut alors apparaître comme une tache grisâtre et persistante.

 

C’est ce qui était arrivé à Tandy et son personnel, puisqu’une fois que le ventilateur a été fermé, les sensations de malaise et les apparitions inquiétantes ont disparu.

Où sont les infrasons?

Le truc avec les infrasons, c’est qu’ils sont un peu partout. On peut en retrouver dans une pièce configurée pour amplifier les vibrations, à proximité d’usines ou de chantiers; à cause de changements soudains de pression atmostphérique, de camions, de volcans, de forts vents; même les tigres émettent des infrasons!

Mais on ne les entend pas, donc il n’y a aucun moyen de savoir - sauf si on a les instruments adéquats - où ils sont exactement.

Au-delà de la sensations d'inconfort que peuvent causer les infrasons, les symptômes de la présence d'infrasons peuvent aller assez loin: fatigues, nausées, migraines, attaques de panique.

Si vous ressentez toutes ces choses, who you're gonna call?

Le réparateur de la ventilation.

Pour en savoir davantage sur les infrasons: cet article de Cracked et celui-ci de The Guardian (les deux en anglais).

À lire aussi

Et encore plus