Castration chimique en prison pour les coupables de crimes sexuels | Le Sac de chips
/homepage

Castration chimique en prison pour les coupables de crimes sexuels

La prison à haute sécurité Frankland, à Durham, au Royaume-Uni, offre maintenant la castration chimique aux prisonniers coupables de crimes sexuels, afin de leur permettre de mieux contrôler leurs pulsions.

Les experts qui ont mis ce programme en place espèrent que le traitement permettra d'atténuer les envies des coupables, mais aussi qu'il les empêchera de se mettre dans le pétrin entre les murs de la prison.

La castration chimique est rendue possible grâce à l'administration de médicaments qui réduisent les niveaux de testostérone. Les détenus reçoivent le traitement sur une base volontaire.

Un professeur de psychiatrie de l'Université de Newcastle a choisi cette prison parce qu'elle contient les prisonniers les plus à risque de commettre des crimes sexuels, comme l'explique le Sunday Express.

«Leur niveau d'excitation sexuelle est tellement élevé qu'ils trouvent difficile de s'engager dans des traitements psychologiques. Pour d'autres, c'est l'une des raisons qui expliquent pourquoi ils causent des problèmes», explique-t-il.

Pour l'instant, ce traitement est offert dans six prisons. 

À Nottingham, 92 des 851 prisonniers coupables de crimes sexuels ont accepté de se soumettre à l'expérience.

«Elle repose sur des fondements médicaux et n'est pas simplement une manière de réduire les risques, même s'il s'agit d'un des effets secondaires», termine le professeur.