Pourquoi parlons-nous à nos animaux domestiques? | Le Sac de chips
/homepage

Pourquoi parlons-nous à nos animaux domestiques?

Vous est-il déjà arrivé de vous demander ce qu’un extra-terrestre penserait s’il vous enregistrait alors que vous parlez à votre chat ou votre chien? Une suite de «c’est à qui le beau chat/chien?» sans réponse. C’est même un peu déprimant, quand on y pense.

Personnellement, je parle très souvent à mon chat, qui doit penser que son nom est «je t’aime» tant je lui dis souvent ces mots. Malgré mes tentatives de conversation répétées et continues, il ne me répond jamais comme je le voudrais. Il faut dire que je ne m’attends à aucune réponse en particulier. Alors, pourquoi est-ce que je continue à lui parler?

«Comme un humain!»

Selon le professeur en psychologie Hal Herzog, il est complètement normal de parler à nos animaux. Nous sommes les champions de l’anthropomorphisme; nous sommes vraiment bons pour attribuer des pensées et des sentiments humains à des objets.

Comme plusieurs, j’ai eu le coeur brisé quand j’ai su que HitchBot, un inoffensif et sympathique robot qui fait du pouce, a été démembré en moins de deux semaines lors de sa tentative de traverser les États-Unis. Pourtant, c’est un robot. Je l'ai anthropomorphisé à souhait.

Imaginez maintenant toutes les pensées et émotions qu’on peut attribuer à des choses véritablement vivantes, comme des animaux, et encore plus à nos animaux domestiques, qui font partie de la famille! Les chats et les chiens de notre quotidien sont donc investis de toute une gamme d'émotions et de sensations humaines. Normal qu'on veuille leur parler!


Ce chien n'est-il pas l'image même du bonheur?

Conversations à sens unique, vraiment?

Mais la question se pose: sont-ce réellement des conversations à sens unique que nous entretenons avec nos animaux?

J’ai la profonde conviction que mon chat (avec qui je partage ma vie depuis 13 ans) comprend mes appels lorsque je veux le flatter, car il vient directement me voir. Je sais que quand je le regarde d’une certaine manière en posant une question, il va me regarder et miauler d’une certaine façon. Nous communiquons, même si ce n'est pas avec des mots.

Il semble en effet que les animaux, même s’ils ne comprennent pas notre langue, peuvent reconnaître une partie du langage que nous utilisons, que ce soit notre ton, nos gestes ou les caractéristiques de notre visage.

Les chiens, les chats et même les chevaux reconnaissent les traits trahissant nos émotions. Et demandez à n’importe quel propriétaire comment son animal exprime la joie, l’agacement ou la colère, il vous l'expliquera en détail. Bref, des émotions sont communiquées de part et d'autre. Selon Nicholas Epley, professeur en psychologie béhaviorale, ce processus est à la base même de la conscience.

Ainsi, on continue à parler à nos animaux car nous reconnaissons une certaine conscience chez eux. Et ça, c’est un signe d’intelligence de notre part.

Rassurons-nous, nous pouvons continuer à parler à nos chats et chiens (ou même à nos hamsters ou nos oiseaux) en toute quiétude.

«C'est à moi que tu parles?» Eh oui!

Pour en savoir plus, lisez cet article de The Atlantic.

À lire aussi

Et encore plus