Père de neuf enfants : il recevra la greffe tant attendue | Le Sac de chips
/potins

Père de neuf enfants : il recevra la greffe tant attendue

TROIS-RIVIÈRES | À six jours de Noël, dire qu’Alain Frenette vient de recevoir son plus beau cadeau serait un cliché et bien insuffisant pour raconter ce qui lui arrive.

«C’est plus qu’un cadeau de Noël, c’est un cadeau de vie. C’est mieux qu’un cadeau de Noël », sourit le père de famille de 46 ans qui vient d’obtenir la confirmation qu’il obtiendra enfin une greffe de moelle osseuse qui devrait lui permettre de vaincre une leucémie aiguë myéloblastique, un virulent cancer du sang.

Dès la tombée du diagnostic, en juillet dernier, les gens de son entourage ont passé des tests de compatibilité. Personne ne pouvait lui offrir une greffe, pas même son frère jumeau.

«Ils m’ont donc mis sur une liste d’attente, avec le stress que ça comporte.»

Les mois ont passé. En novembre, il savait que le compte à rebours était commencé. Il avait lancé un vibrant témoignage sur TVA Nouvelles afin d’inciter les gens à passer un test de compatibilité.

«Je vivais d’espoir et là ça va arriver», lance-t-il visiblement ému.

Le père de neuf enfants a subi de nombreux traitements de chimiothérapie au cours des derniers mois. Il parvient quand même à trouver du positif dans ce qui lui arrive.

«Ces derniers mois n’ont pas été faciles, mais ça m’a vraiment rapproché de ma femme et mes enfants. J’ai aussi pu constater que les gens ont cette cause à cœur et j’espère qu’on continuera d’en parler afin d’inciter les gens à passer les tests et donner de la moelle. Bien des gens sont dans ma situation et attendent une greffe», affirme-t-il.

Alain Frenette est bien conscient du privilège qui s’offre à lui. Selon Héma-Québec, seulement 3 % des gens inscrits sur la liste d’attente ont la chance de trouver un donneur compatible.