8 conseils pour devenir un pro de la photo | Le Sac de chips
/homepage

8 conseils pour devenir un pro de la photo

En collaboration avec

 

De plus en plus de gens développent une passion pour la photographie. Que ce soit des paysages, des décors urbains, des animaux ou des portraits, on immortalise à peu près tout. 

Si le téléphone intelligent a contribué à la démocratisation de ce média, il limite notre capacité à croquer des images à couper le souffle. Pour sa part, un véritable appareil photo numérique requiert un minimum de technique et d’entraînement pour en tirer pleinement avantage.

Afin de savoir comment obtenir des clichés de qualité supérieure, j’ai demandé à quelques photographes de nous donner leurs conseils de pro.    

Voici 8 conseils pour prendre des photos comme un pro. 

 

Trouver le bon appareil

Le prix ne veut pas tout dire. Il faut avant tout déterminer le genre de photographe qu’on désire être et comprendre que chaque gamme et type de modèles répondent à des besoins différents.

Si on veut des résultats professionnels, on choisit un modèle reflex pour sa qualité d’image supérieure, la possibilité de changer les objectifs et l’impression grand format. Ils sont cependant lourds, massifs et moins rapides. Dans une catégorie de prix similaires, on trouve les hybrides, qui présentent des caractéristiques semblables, mais sont plus compacts. Pour moins cher, un modèle compact offrira tout de même de bien plus belles images qu’un cellulaire. 

Quand vient le temps de magasiner, il faut se rappeler que les vendeurs dans les boutiques spécialisées sont souvent plus compétents que ceux des grandes surfaces pour répondre à vos questions et proposer des modèles adaptés à vos besoins.

 

Apprivoiser son appareil

Le manuel d’utilisateur de l’appareil est une lecture non négligeable pour le néophyte. Une formation privée ou en groupe va aussi accélérer l’apprentissage. On retrouve également plusieurs astuces dans des tutoriels sur YouTube. Alexandre Champagne donne d’ailleurs d’excellents conseils dans une série de vidéos.

 

Être patient

Plusieurs semaines, voire quelques mois, peuvent être nécessaires avant de bien maîtriser un nouvel appareil et ainsi en profiter à son plein potentiel. Au lieu de supprimer les moins bonnes prises sur le coup, il peut être formateur de les conserver pour ensuite les analyser sur un ordinateur. Vous serez en mesure de constater et de comprendre vos erreurs. 

 

Laisser place à son intuition

Si une bonne photo requiert de la préparation, elle nécessite aussi une dose de spontanéité.

 

Délaisser le mode automatique

Les petites roues de soutien étaient pratiques lorsqu’on a appris à faire du vélo, mais il fallait finalement les retirer pour devenir un vrai cycliste. C’est pareil en photo. Ainsi, il est préférable de ne pas trop s’appuyer sur le mode automatique, mais plutôt d’explorer toutes les possibilités de l’appareil. 

 

Maîtriser quelques notions de base

Le diaphragme : il définit la quantité de lumière qui pourra passer pour l’impression sur le capteur. 

La vitesse d’obturation : cela détermine la durée d’exposition durant laquelle la lumière passe pour permettre l’impression. 

La sensibilité : on parle ici de la capacité du capteur à être impressionné par la lumière. Exprimée en ISO, cela signifie que lorsque sa valeur diminue, on se rapproche de la sensibilité naturelle du capteur et on réduit le niveau de bruit dans la photo. Il faut donc apprendre à jouer avec les ISO afin de trouver la netteté désirée.

 

Valoriser la stabilité

igor_kell - stock.adobe.com

Une des erreurs les plus courantes consiste à ne pas tenir l’appareil correctement. On doit le prendre à deux mains, la main gauche soutenant l’objectif par le dessous et la main droite sur la poignée. En tenant l’appareil près de vous, les coudes rapprochés vers le corps, vous aurez également plus de stabilité.  

On peut aussi considérer des accessoires comme le trépied pour les photos de paysages ou encore le monopied, plus petit et facile à transporter. 

S’avancer plutôt que zoomer

Le zoom est une fonctionnalité bien pratique, mais s’il est possible de vous rapprocher de votre sujet, faites-le. Cela donnera une image de meilleure qualité.

 

Nettoyer l'appareil

Ça paraît évident, mais il est toujours bon de rappeler de ne pas utiliser n’importe quel matériel pour nettoyer sa lentille frontale. De grâce, on évite de la frotter avec son chandail et on utilise un chiffon en microfibres. 

Il est important d'effectuer un nettoyage à l'occasion, mais pour un entretien en profondeur du boitier ou une réparation, il est hautement recommandé de le laisser entre les mains d’un expert


Pour trouver l’appareil photo de vos rêves, rendez-vous à la boutique Lozeau. Pour plus d’inspiration, visitez leurs pages Facebook et Instagram !

À lire aussi

Et encore plus