Voici une recette ancestrale contre la gueule de bois | Le Sac de chips
/unbelievable

Voici une recette ancestrale contre la gueule de bois

L’alcool est l’une des plus vieilles recettes au monde. Le hangover est donc l’un des maux les plus anciens.

Pensez-vous que le remède de l'an 200 était «boire de grandes lampées d’eau»? «Se frotter avec de la bave de grenouille»? «Manger ses cheveux»? Vous savez, quelque chose de farfelu (ou non), mais qui reste néanmoins pratique?

Détrompez-vous: ces vieilles recettes contre les gueules de bois consistaient en... des tours de passe-passe.

Au 2e siècle, les Grecs conseillaient de «porter une chaîne de feuilles de Charmaedaphe d’Alexandrie» (soit du laurier d’Alexandrie, une plante).

En d’autres mots: porter un collier de feuilles. Eh ben.

Le discipline de Dionysos devait en plus porter sur lui une formule magique. Mais quelle efficacité.

Même les hippies avaient des remèdes plus efficaces que ça!

Au-delà de l’aspect complètement loufoque de ce remède, l’origine de ce conseil est totalement fascinante.

En effet, en 1897, deux archéologues ont découvert des centaines de vieux papyrus abandonnés dans les vidanges (!) d’un village à 180 km au sud du Caire. Cette série, appelée «les Papyrus d’Oxyrhynque», contient en somme les traces de 1000 ans de civilisation grecque en terres égyptiennes.

Le contenu des papyrus est décortiqué au compte-goutte, notamment car il est endommagé.

Voici un autre conseil médical tiré des Papyrus d’Oxyrhynque, portant sur les orgelets. Prêts?

«Pour les orgelets, il faut décapiter des fourmis et s’en frotter les yeux et le cou.»

Notre face devant la science du 2e siècle

Pour en savoir plus sur les Papyrus d’Oxyrhynque, vous pouvez consulter cet article de Sciences et Avenir.


En 5 minutes, c'est l’actualité scientifique expliquée autrement: vidéos, infographies, reportages, quiz, réalité virtuelle. Suivez-nous sur Facebook et Instagram.

À lire aussi

Et encore plus