Un duo émouvant | Le Sac de chips
/unbelievable

Un duo émouvant

La rencontre des voix de Yama Laurent et de Kelly Bado, sur la chanson Let It Be des Beatles, a fait exploser les glandes lacrymales des coachs et du public de La Voix, dimanche soir. Les deux filles n’en revenaient pas de l’émotion qu’elles ont su créer avec cette chanson.

Avant même d’être mises en duel ensemble pour l’équipe de Garou, Yama Laurent et Kelly Bado s’étaient déjà liées d’amitié.

« Quand je suis arrivée pour la première fois dans le local de l’équipe de Garou, on a tout de suite commencé à se parler, a raconté Kelly. Elle m’a parlé de son pays et moi du mien. Il y a eu une certaine connexion entre nous. »

La chanteuse de Winnipeg n’avait pas encore entendu la voix de son amie. « Yama m’avait dit qu’elle avait dit : ‘‘On m’appelle la voix d’homme’’. J’ai compris à la répétition. Elle a vraiment une voix incroyable qui me fait beaucoup penser à Nina Simone, que j’adore et que j’écoute souvent ».

Durant les répétitions, les deux femmes ont appris à travailler ensemble et à se livrer. Yama semble avoir eu un peu plus de mal. « Je n’arrive vraiment pas à garder les yeux ouverts quand je chante. J’ai essayé à plusieurs reprises, mais c’est comme si je n’arrivais pas à me connecter, comme si je perdais tout mon bagage sensoriel ».

De plus, la chanteuse d’origine haïtienne a été surprise par la réaction de Nanette Workman. « Durant les répétitions, chaque fois qu’elle nous entendait chanter, elle pleurait beaucoup. Au début, je me demandais si je faisais quelque chose de mal. Mais c’était extraordinaire de travailler avec Garou et Nanette, je n’en reviens toujours pas ».

Une émotion brute

Sur la grande scène de La Voix, Yama Laurent et Kelly Bado ont livré une prestation extraordinaire remplie d’une charge émotionnelle exceptionnelle.

« Je ne veux pas forcément voir les gens pleurer, parce que je ne peux pas comprendre l’effet que fait ma voix sur les autres, a expliqué Yama. Mais je me suis dit que s’ils avaient pleuré, c’est parce qu’ils étaient contents de ce qu’ils avaient entendu. Durant la chanson, j’ai essayé de faire une connexion avec celle que j’étais, il y a 25 ans, qui est finalement arrivée à devenir celle que je suis maintenant. »

Sachant qu’il fallait inévitablement que Garou en choisisse une des deux, Kelly n’était pas forcément déçue qu’il poursuive avec Yama. « J’ai toujours été une fan de Garou. Je l’écoutais lorsque j’étais jeune en Côte d’Ivoire. J’aurais aimé continuer avec lui, mais je suis très contente d’avoir été volée par Lara Fabian, parce que je suis aussi une grande fan. J’ai eu la possibilité d’apprendre de Garou et je vais pouvoir apprendre de Lara, je suis gagnante ».

 

Redgee

Photo courtoisie, Osa Images et TVA

Dusk Till Dawn, la chanson sur laquelle il a été mis en duel face à Chloé Doyon, a donné des sueurs froides à Redgee.

« J’ai eu un peu de mal à entrer dans la chanson. Lara l’a remarqué tout de suite et elle m’a demandé de chercher un ancrage émotionnel en allant puiser cette émotion au fond de moi. »

D’ailleurs, il ne tarit pas d’éloges sur sa coach et son mentor. « Lara et Laurence sont très poétiques, ça rend les conversations beaucoup plus intéressantes. Ce qu’elles disent ensuite est très précis, très clair et c’est différent pour chaque personne. Elles comprennent que chacun a un univers différent et va donc interpréter la chanson d’une manière différente. Ce qui était important pour moi, c’est d’avoir des coachs qui vont m’aider dans la technique vocale ».

Redgee a confié que sa mère l’avait aidé pour ce duel. « Quand Lara m’a demandé de trouver un point d’ancrage, j’ai porté mon regard vers ma mère. À un moment de la prestation, j’ai oublié les coachs et le duel, je regardais ma mère et je n’arrivais plus à décoller mes yeux d’elle. Je savais que tant qu’elle serait là avec moi, je pourrais dépasser toutes les épreuves ».

 

Ils poursuivent l’aventure