[VIDÉO] Un politicien américain démissionne après avoir fait un fou de lui à la télévision | Le Sac de chips
/unbelievable

[VIDÉO] Un politicien américain démissionne après avoir fait un fou de lui à la télévision

Un représentant républicain de l’État de Géorgie a annoncé mercredi qu’il démissionnerait après s'être comporté de façon tout à fait ridicule dans une émission télévisée.

Le départ officiel de Jason Spencer devrait avoir lieu le 31 juillet prochain, selon sa lettre de démission.

Dimanche soir, Spencer était au cœur d’un segment de l’émission Who Is America, présentée sur la chaîne Showtime. Il croyait qu’il se faisait entraîner par le colonel Erran Morad, un «expert antiterroriste» israélien. Il s’agissait en fait de l’acteur Sacha Baron Cohen, bien connu pour son rôle de Borat.

Pendant environ cinq minutes, Spencer s'est prêté à des exercices complètement farfelus.

Le faux entraîneur a d'abord prétendu lui apprendre comment savoir si une personne vêtue d'une burqa est un «terroriste». Suivant les instructions qui lui avaient été données, Spencer a glissé un selfie stick sous la burqa d'un figurant pour photographier son entrejambe... en se faisant passer pour un touriste chinois. Le plus troublant est qu’il ne s’est posé aucune question avant d’imiter un accent stéréotypé pour lancer des mots comme: «sushi» ou «dragon»...

Gênant.

Capture d'écran YouTube

Sacha Baron Cohen a par la suite expliqué à Spencer que, si des membres du groupe État islamique tentaient de l'enlever, il lui faudrait rapidement attirer l'attention en criant un mot tabou qui commence par la lettre «n». Aussi Spencer, dans l'exercice qui a suivi, a-t-il jugé bon de hurler à plusieurs reprises le mot «nè***», jusqu'à ce que le faux colonel le rabroue en indiquant que le terme auquel il s'était attendu était plutôt «noonie», un mot anglais familier qui désigne les organes génitaux.

«Je comprends», a répliqué Spencer.

Oups.

Capture d'écran YouTube

Finalement, l'on a pu voir le républicain baisser son pantalon pour foncer vers Baron Cohen en lui présentant son postérieur, puisqu’il s’agirait, lui avait-on dit, d’une tactique pour intimider les membres du groupe État islamique.

– «Si tu les touches avec tes fesses, cela veut dire qu’ils sont devenus...?» questionne Baron Cohen.

– «Homosexuels», réplique Spencer.

Ish.

Capture d'écran YouTube

Voici la vidéo complète.

Mardi, le gouverneur de l’État de la Géorgie, Nathan Deal, a déclaré que les propos et les actions de Spencer avaient été consternants et offensants.

«Il n’y a pas d’excuse pour ce genre de comportement. Cela m'attriste et me dégoûte», peut-on également lire dans son «tweet».

Selon ce que rapporte l’Atlanta Journal-Constitution, Spencer a soutenu avoir agi de la sorte parce qu’il avait peur. Il faisait alors l'objet de menaces de mort, a-t-il précisé, et aurait pour cette raison accepté d'apprendre ces «techniques».

«Je regrette profondément mes paroles ainsi que mes actions», a-t-il indiqué.

En 2016, Spencer avait soutenu une proposition de loi «anti-masque», finalement rejetée, qui interdisait notamment le port de la burqa ou du niqab en public.

– Avec la collaboration de l’AFP