21 photos qui prouvent que les Québécois ont toujours aimé la plage | Le Sac de chips
/unbelievable

21 photos qui prouvent que les Québécois ont toujours aimé la plage

Peut-être avez-vous fait partie ces derniers jours des milliers de Québécois qui se sont empressés d'aller se mettre les pieds dans l'eau et les fesses dans le sable pendant les vacances de la construction. 

Que vous ayez ragé en étant pris dans le trafic en Gaspésie, ou été accablés par la mauvaise température, une chose est certaine: ça valait le coup pour aller à la plage (on l'espère).

Tout comme vous, nos ancêtres adoraient aller prendre une bonne bouffée d'air frais sur la grève. Alors que ce mois de juillet caniculaire tire à sa fin, rincez-vous donc l'oeil avec ces 21 photos tirées des archives de Bibliothèque et Archives nationales du Québec. 

J. E. Livernois Ltée

Dans cette photo datant de 1880, on voit un groupe de baigneuses profitant de la baie de Gaspé. À la fin du XIXe siècle, les femmes portaient encore des corsets et de longs pantalons bouffants pour prendre une saucette. À l'époque victorienne, les sociétés occidentales étant très frileuses face à la nudité, les femmes comme les hommes se devaient d'être couverts le plus possible en allant à la plage.

Les robes d'eau pour femmes étaient souvent faites en laine et munies de poids cousus dans les ourlets pour éviter que la jupe ne flotte dans l'eau. Pratique pour prévenir les noyades!

Photographe inconnu

La réponse: en s'assoyant juste assez loin dans l'eau pour que sa robe soit pleine de boue. Ah, le début du XXe siècle!

J. E. Livernois Ltée

Sur ce cliché pris vers 1900, un groupe de vacanciers vêtus de leurs plus beaux atours profite de la plage de Cacouna. Le village était tellement prisé comme destination de villégiature par l'élite anglophone de Montréal qu'il avait été surnommé le «Canadian Newport». Si jamais vous allez vous balader dans ce coin du Bas-Saint-Laurent, vous pourrez apercevoir de nombreuses villas somptueuses qui datent de cette époque.

Chemin de fer national du Canada

Trois baigneurs profitent ici de la plage de Saint-Fabien vers 1930, avec en arrière-plan les magnifiques îles du Bic.

Photographe inconnu

J'ai envie de vous partager la description exacte de cette photographie, écrite à l'époque où elle a été prise, soit un peu après 1900.

«Monseigneur Paul Bruchési prend une marche le long d’une plage tout en lisant un livre de piété et en respirant l’air du large.»

Une belle sortie!

Photographe inconnu

Mgr Bruchési n'est pas le seul religieux qui aimait respirer l'air du large en réfléchissant à la piété. Sauriez-vous trouver le prêtre dans ce cliché datant de 1940?

L'ecclésiastique est presque la copie conforme des monolithes de Quarry qu'il observe pendant sa balade.

Johann-Natale Krieber

Une femme se promène ici sur une des nombreuses plages de sable blond qui bordent le lac Saint-Jean, vers 1960.

Photographe inconnu

Un groupe se prélasse devant les chalets Payette, à Venise-en-Québec, en 1942. Dans les années 1920, les agriculteurs québécois installés autour de la baie commencent à morceler leurs terres et à vendre des lots situés directement sur le cours d’eau. Des chalets sont construits au début des années 1930, pour le plus grand plaisir de ces baigneurs.

Georges Driscoll

Pouvez-vous deviner où a été pris ce magnifique cliché?

Je vous laisse y réfléchir.

George Driscoll

En attendant, vous pouvez admirer ces pêcheurs de palourdes, qui profitaient des trésors de la plage dans le coin de Saint-Omer, en 1956.

Georges Driscoll

Revenons à notre photo. Ce très chic couple est en train de faire une balade au pied du rocher Percé! Jugés trop dangereux, la plage autour du rocher Percé ainsi que le gué qui y mène sont aujourd’hui fermés aux touristes. En 1954, on pouvait toujours s'y balader.

Joseph W. Michaud

La belle plage de la Pointe à Rivière-du-Loup, en 1949.

Armour Landry

Un enfant qui séjournait à l'auberge de Sainte-Luce-sur-Mer en 1956 salue un paquebot de passage sur le fleuve.

Photographe inconnu

Joseph Lippé, son ami Marius Blais portant des lunettes et un inconnu, à la plage. À l’arrière-plan, le quai de Piopolis où quelques personnes se protègent du soleil, et une superbe voiture de l'époque, soit vers 1935.

Jacques Darche

La plage Saint-Esprit (devenue la plage Blanchard) est située sur la berge sud du lac des Nations, à Sherbrooke. Il s’agit en 1965 d’une des rares plages aménagées au cœur d’une ville au Québec.

Photographe inconnu

Non loin de là, mais quelques années plus tôt, un groupe de jeunes filles s'amusait avec une bouée sur les rives du lac Mégantic en 1937.

Conrad Poirier

Sur cette magnifique photo datant du 4 juillet 1937, un groupe d'enfants profite de la plage de l'île Sainte-Hélène, à Montréal.

Conrad Poirier

Quelques semaines plus tard, le 21 juillet 1937, deux jeunes filles profitaient elles aussi de la plage de l'île Sainte-Hélène pour constuire des châteaux de sable. 

Joseph Hermann Bolduc

 Les Rouynorandiens seront sûrement surpris d'apprendre que le lac Osisko a déjà été un lieu prisé par les baigneurs. Jusque dans les années 1950, on pouvait se rafraîchir dans ce petit lac situé en plein cœur des villes de Rouyn et de Noranda. Malheureusement, la pollution engendrée par les mines et l’hôpital a rendu les eaux insalubres.

Joseph Hermann Bolduc

La plage Kiwanis du lac Noranda était elle aussi un endroit très fréquenté en raison de la proximité du centre-ville de Rouyn-Noranda. On y trouvait une cantine, des cabines de changement et des toilettes, des installations qui rendaient le séjour agréable aux baigneurs. La Glacière Pélissier, à gauche sur la photo, alimentait la ville de Rouyn en glace pour la conservation des aliments. Les jeunes les plus téméraires utilisaient le convoyeur à glace pour plonger dans le lac.

Champlain Marcil

Cette photo de 1964 montre des monitrices et des enfants réunis pour un cours de natation offert à plus de 400 jeunes au lac Beauchamp à Gatineau. Aujourd’hui un havre de verdure en plein cœur de la ville, le lac Beauchamp (aussi connu sous le nom de lac de la Mine) a été créé par une mine de silice exploitée durant les années 1930 et 1940.

Joseph Hermann Bolduc

Quoi de mieux pour terminer notre tour d'horizon que cette belle photographie en couleur, qui montre les baigneurs de la plage du Camping du lac Normand en 1970. C'est encore un des meilleurs lieux pour se faire bronzer dans le coin de Rouyn-Noranda!


Retrouvez tous les albums photos de BAnQ en cliquant ici.

À lire aussi

Et encore plus