30 choses que vous ne saviez (peut-être) pas sur «Rendez-vous doux» de Gerry Boulet pour souligner son 30e anniversaire | Le Sac de chips
/harddrive

30 choses que vous ne saviez (peut-être) pas sur «Rendez-vous doux» de Gerry Boulet pour souligner son 30e anniversaire

Difficile de croire que le classique du leader d’Offenbach en solo a déjà traversé trois décennies tellement on entend encore régulièrement ses pièces à la radio.

La très grande majorité des titres qu’on trouve sur Rendez-vous doux sont devenus des classiques presque instantanément.

Encore aujourd’hui, de nombreux artistes continuent de s’approprier Les yeux du cœur, Toujours vivant ou Un beau grand bateau sur les plus grandes scènes des festivals.

Breen Leboeuf, bassiste sur l’album et compagnon de route d’Offenbach, a accepté de nous parler des circonstances entourant la production de ce classique de Gerry. 

ANDRÉANNE LEMIRE / AGENCE QMI

Selon lui, en préparant cet album, «Gerry savait pas toujours ce qu’il voulait, mais il savait ce qu’il aimait. Gerry, c’était un homme de peu de mots, mais avec beaucoup de cœur.» 

L’album est sorti le 4 octobre 1988. 

Voici 30 faits pour en savoir plus sur Rendez-vous doux.

  1. Parmi les auteurs des paroles, on retrouve Michel Rivard (La femme d’or, Toujours vivant). 

     

  2. Plume Latraverse a rédigé les textes de Plus ou moins et de Deadline.
  3. Denise Boucher, à qui on doit la pièce de théâtre Les fées ont soif, a quant à elle signé les paroles d’Angela et Un beau grand bateau

     

  4. D’ailleurs, les paroles de l’album étaient toutes prêtes et retravaillées avant d’entrer en studio. Ce qui contrastait avec l’enregistrement de Traversion d’Offenbach comme le rappelle Breen Leboeuf: «Avec Traversion, on faisait des “bouttes” de tounes pas encore finies en studio pendant que Pierre Huet enchaînait les cafés dans la cuisine pour finir les paroles.»
  5. Jean Saint-Jacques de la formation Uzeb a joué les claviers sur l’album. 
  6. Pour Gerry Boulet, cet ultime opus représentait sa deuxième vie d’artiste. «Il se laissait aller à des mélodies qu’il ne pouvait pas proposer avec Offenbach», souligne Breen Leboeuf. «Avec cet album-là, il était pu juste “Gerry, le chanteur d’Offenbach”. Le réalisateur Richard Leduc a été le chef d’orchestre, le véhicule, qui l’a mené vers cet autre son», ajoute-t-il. 
  7. Rendez-vous doux a remporté le titre de l’album rock de l’année au Gala de l’ADISQ en 1989.
  8. Le spectacle de la tournée accompagnant la sortie de l’album a remporté la palme du spectacle de l’année toujours au gala de l’Adisq de la même année.
  9. La chanson Un beau grand bateau a été choisie comme étant la chanson de l’année au gala de l’Adisq 1990. 

     

  10. Rendez-vous doux s’est vendu à plus de 400 000 copies, lui méritant un disque triple platine.
  11. On peut voir la défunte artiste Corno dans le clip de Toujours vivant

     

  12. Selon la biographie Avant de m’en aller de Mario Roy, c’est en travaillant à titre de producteur sur l’album de Lucien Francoeur, Les gitans reviennent toujours, que Gerry a su qu’il était prêt à faire son propre album solo.
  13. Avant qu’elle ne s’appelle La femme d’or, Gerry surnommait cette pièce «La toune chameau» car elle évoquait pour lui un déplacement en chameau dans le désert.
  14. Gerry avait envoyé une cassette en préproduction à Breen Leboeuf sur laquelle il chantait la mélodie. Mais comme Michel Rivard n’avait pas encore écrit les paroles, on pouvait entendre Gerry fredonner la mélodie en baragouinant un peu n’importe quelle syllabe qui s’apparentait à l’anglais.
  15. Breen Leboeuf a même accepté de prêter cette fameuse cassette pour les besoins du film Gerry avec Mario Saint-Amant. C’est d’ailleurs la vraie cassette qu’on entend dans le film!
  16. Pauline Julien a déjà chanté Un beau grand bateau sur scène à quelques reprises, mais ne l’a jamais enregistrée.
  17. Gerry Boulet a signé toutes les musiques de l’album.
  18. Son producteur Pierre Tremblay trouvait au départ que Rendez-vous doux manquait de chansons plus rock. Après tout, Gerry était surtout apprécié des rockers grâce à Offenbach avant de connaître le succès auprès du grand public.  
  19. Deux chansons n’ont pas été retenues pour l’album: City Night et Femmes de béton. On retrouvera City night sur une réédition de l’album Presque 40 ans de blues rebaptisé tout simplement Gerry.
  20. Toujours selon la biographie de Mario Roy, Gerry a découvert le poète Jean Hould (à qui l’on doit les paroles de Rendez-vous doux et Les yeux du cœur) en voyant un de ses poèmes accrochés dans l’entrée d’une boutique d’importation à Montréal. Il a demandé au boutiquier d’avoir le nom et le numéro du poète. Le poète a accepté de rencontrer le rocker et on connaît la suite. 

     

  21. Marjo a hésité longtemps avant de chanter en duo sur l’album. Le 1er août 1988, alors que Gerry devait se dépêcher à terminer l’album, il sort du studio et se rend au Bistro À Jojo avec sa cassette en poche sachant qu’il y trouverait la chanteuse de Corbeau. Il lui a fait jouer le morceau dans le bar après la fermeture. 

     

  22. Le premier single était Angela. Mais 500 copies du 45 tours ont dû être détruites à cause d’un défaut sur le transfert du ruban.
  23. Pour les besoins de Rendez-vous... avec Gerry, une émission consacrée à la promotion de l’album, Gerry a chanté sur le quai de la station de métro Place des Arts le 24 septembre 1988.
  24. La basse et la batterie, assurées par Breen Leboeuf et Mario Labrosse, ont été réalisées en 3 jours. 
  25. Toujours en vue de la promotion de l’album, Gerry a accepté qu’une équipe vienne le filmer à l’hôpital alors qu’il passait une scanographie.
  26. Même si la pièce Pour une dernière fois semble évoquer les derniers moments de Gerry, le poète Pierre Côté lui avait remis le texte en mai 1984. 
  27. Le lancement de l’Album a eu lieu au Tallulah Darling, un ancien bar de la rue Saint-Laurent, tout près du coin Prince-Arthur, à Montréal. Les Colocs y ont d’ailleurs déjà joué à leurs débuts.
  28. Pierre Harel, ex-Offenbach, avait lui aussi publié un album en solo à la même époque, Tendre ravageur. Gerry n’appréciait pas d’ailleurs que certains journalistes comparent les deux albums.
  29. Gerry a reçu un disque d’Or (50 000 exemplaires de vendus) pour Rendez-vous doux en février 1989, à peine 4 mois après sa sortie.
  30. Trois chansons ont fait l’objet d’un vidéoclip: Une dernière fois, La femme d’or et Toujours vivant.