Il voulait annoncer le sexe de son bébé à venir d’une manière originale et déclenche un dangereux feu de forêt hors de contrôle | Le Sac de chips
/unbelievable

Il voulait annoncer le sexe de son bébé à venir d’une manière originale et déclenche un dangereux feu de forêt hors de contrôle

Attention le feu c’est chaud, c’est dangereux.

L’histoire se passe dans la forêt nationale de Coronado, près de Green Valley, en Arizona, le 23 avril 2017.

 

Par une belle journée chaude et sèche, Dennis Dickey, un Américain de 37 ans, avait toutes les raisons de croire qu’il ne serait pas à l’origine d’une grande catastrophe écologique et économique. Après tout, il ne voulait seulement qu’apprendre en même temps que sa femme le sexe de leur enfant à venir d’une manière originale. Ce n’est pas ce qui s’est passé.

Suivant la grande tradition américaine de «gender reveal party», l’homme qui travaille comme agent de la patrouille frontalière avait demandé à un complice (qui lui connaissait le sexe du bébé) de lui procurer une poudre colorée; rose pour une fille, bleue pour un garçon.

Le plan?

En prévision du grand moment de vérité, Dickey avait rempli une cible de la poudre en question (sans regarder la couleur), en plus d’ajouter du tannerite, un mélange de substances explosives destiné à rendre visibles les cibles touchées sur les stands de tir. Extrêmement explosives, oui, mais parfaitement légales, avouent les autorités. Bref, en tirant la cible, la fumée devait s’envoler et tout le monde aurait pu sauter de joie devant le rose ou le bleu.

Habemus un bébé genré!

Ce qui est arrivé?

Lorsqu’il a fait exploser la cible avec son arme à feu, quelques étincelles sont tombées dans la broussaille, déclenchant ainsi un incendie qui a finalement ravagé 47 000 acres de prairies arides de l’Arizona, forçant les habitants à quitter leur domicile, monopolisant le travail de 800 pompiers et coûtant au final plus de 8 millions de dollars aux autorités.

 

Paniqué, l’Américain a immédiatement tenté d’éteindre les flammes, sans succès, puis a alerté les autorités, selon ce que rapportent les agents du service forestier. «Dickey a signalé l’incendie rapidement aux autorités et il a admis être responsable du feu», peut-on lire dans les documents judiciaires.

Poussées par des vents de plus de 60 km/h, les flammes ont brûlé les montagnes de Santa Rita et des milliers d’acres de réserves naturelles appartenant à l’État de l’Arizona.

 

Le feu de forêt aura brûlé pendant près de deux semaines et bien qu’aucun bâtiment n’ait été détruit ni aucune mort n’a été rapportée, l’incendie a chassé des dizaines de personnes de leur maison et causé plus de 8 millions de dollars de dommages.

Pauvre Dickey

Dickey a plaidé coupable en cour le 28 septembre dernier. Il a accepté de s’engager à rembourser les dommages de 8 millions de dollars, en versant 100 000USD sur-le-champ, puis le reste en versements mensuels sur 20 ans, selon ce que rapporte le ministère de la Justice.

L’homme a également accepté cinq ans de probation. «C’est un total accident. Je me sens terriblement mal. C’était probablement l’un des pires jours de ma vie», a déclaré Dickey au juge.

Oh, et pour ceux qui se demandent quel était le sexe de son bébé, l’histoire ne le dit pas. On comprend que Dennis se garde probablement une petite gêne.

Désolé.

Musique!

 

Si vous êtes déprimés par cette histoire ne pointant pas vers un des moments les plus glorieux de la race humaine, nous vous recommandons le visionnement de cette vidéo de 30 secondes consacrée à un animal extrêmement mignon: