10 fois où les vedettes québécoises ont semé la controverse sur les réseaux sociaux en 2018 | Le Sac de chips
/potins

10 fois où les vedettes québécoises ont semé la controverse sur les réseaux sociaux en 2018

 

Les vedettes utilisent les réseaux sociaux pour faire la promotion de leurs nombreux projets, mais parfois, ces derniers peuvent se tourner contre elles.

Que ce soit une photo, une vidéo, un statut ou une mise au point, ces controverses déclenchées par les stars d'ici sur les réseaux sociaux sont ce dont tout le monde parlait en 2018.

Voici 10 fois où les vedettes québécoises se sont mis les pieds dans les plats sur Facebook, Instagram et Twitter

1. Quand François Lambert a dit aux gens pauvres comment faire leur épicerie.

Une liste de victuailles qui a causé bien des remous! 

 

2. Quand Marie-Lyne Joncas a dit aux filles comment s’habiller sur Instagram.

Certains conseils mode de l'humoriste n'ont pas plu à des internautes!

 

3. Quand Sarah-Jeanne Labrosse et Hubert Lenoir se sont léchés et ç’a créé une polémique.

Tout ce qu'Hubert Lenoir touche s'est transformé en controverse en 2018!

 

 

 

4. Quand Maison Jacynthe, l’entreprise de Jacynthe René a recommandé un lavement à un poupon et le Pharmachien était hors de lui.

Les conseils médicaux offerts sur la page Facebook de l'entreprise en ont fait sourciller plus d'un! 

 

5. Quand Catherine Brunet a critiqué des youtubeurs en story Instagram.

Le «beef» entre Catherine Brunet et les influenceurs ne date pas d'hier!

Capture d'écran

 

6. La fois où Élisabeth Rioux était nue sur Instagram et les gens étaient pas contents.

Chaque fois qu'elle se dénude, l'influenceuse et propriétaire d'Hoaka Swimwear fait jaser! 

 

7. Quand Brandon Prust a partagé une photo de Maripier Morin et on l’a accusé de «mauvais Photoshop».

C'était simplement une question d'angle! 

 

8. Quand ces vedettes ont signé «Le Pacte» et les internautes n’étaient pas contents.

Certaines ont critiqué l'approche «faites ce que je dis, pas ce que je fais» des vedettes québécoises.

 

9. Quand Adamo et Alexandra sont allés magasiner des meubles dans une vidéo ultra malaisante.

Ipelaye. 

Capture d'écran Vidéo Facebook

 

 

10. Quand Louis-Jean Cormier a dû s’excuser sur ses réseaux pour des propos jugés sexistes.

Après une entrevue avec La Presse où il disait que la parité obligatoire dans les festivals de musique pourrait causer une «programmation grise», LJC a dû s'excuser.