Pierre Harel s'initie à la musique d'Alexandre Désilets! | Le Sac de chips
/harddrive

Pierre Harel s'initie à la musique d'Alexandre Désilets!

Image principale de l'article Pierre Harel s'initie à Alexandre Désilets!

Depuis quelques semaines, Disque Dur est devenu mon nouveau port d’attache.

C’est en voulant vérifier si ma 424e chronique - portant sur le Woodstock 69 - avait été mise en ligne que je suis tombé inopinément sur ce texte concernant Alexandre Désilets , et sur cette extraordinaire pièce hip-hop de luxe, aussi génialement chantée que dansée et intitulée Mon démon, que voici... 

C’est avec une stupéfaction envoûtante que j’ai suivi le déroulement de la vidéo jusqu’à la fin de la chanson, guettant, cherchant la bourde qui ferait s’écrouler cet émouvant château de perfection musicale, poétique, et chorégraphique. 

Je ne l’ai pas trouvé!

Sauf! Oui, sauf, mais ça ne compte pas! Ou ne devrait pas compter! 

À la toute fin la caméra, jusque-là superbement intelligente et respectueuse, ne s’est pas éteinte pour laisser voir en un bref instant froid et sans éclat quelques secondes d’un making of «inmontrable», à l’instar du magicien démontant bêtement la mécanique gestuelle de son tour de prestidigitation devant des spectateurs déçus d’être ainsi privé du charme de l’innocence. 

 Quand même rapidement remis de cette amère finale aux allures de «coïtus interruptus», je suis allé voir d’autres vidéos beaucoup moins intéressantes que la première; Mon Démon, demeurant pour moi un chef d’œuvre capable de rivaliser avec les grands internationaux hip-hop, et d’atteindre les plus hauts niveaux des palmarès mondiaux. 

Pour ce faire je suggère de garder le même visuel pour trois traductions et d’y mettre de nouvelles bandes sonores dotées de voice over, en hindi, en chinois, et en anglais. 

J’annonce donc sérieusement que: mere rakshason, wô de è mo’ et My Demons, feront un malheur aux Indes, en Chine et en Europe, enrichissant leur créateur bien au-delà de ses espérances.  

Finalement, je suis allé voir chez You Tube de quoi pouvait avoir l’air le spectacle d’Alexandre Désilets intitulé Windigo

Une pièce magistrale!

Une performance orchestrale magnifique toute en intelligence fine dans un extraordinaire opéra synthétique que voici... 

Bonne semaine!

À lire aussi

Et encore plus