Lady Gaga brise le silence entourant sa relation avec Bradley Cooper | Le Sac de chips
/potins

Lady Gaga brise le silence entourant sa relation avec Bradley Cooper

Lady Gaga a brisé tous nos rêves en confirmant qu’il n’y a rien de plus que de l’amitié entre elle et Bradley Cooper.  

On se souvient que, lors de la cérémonie des Oscars, dimanche, les deux vedettes avaient surpris les téléspectateurs en ayant l’air d'être très proches, connectées l’une à l’autre. Lady Gaga et Bradley Cooper avaient même donné l'impression qu'ils étaient sur le point de s’embrasser lorsqu’ils ont interprété Shallow, la chanson du film A Star Is Born.    

Plusieurs internautes ont disséqué leur relation, convaincus que l’amour naissait entre les deux partenaires à l’écran. Les gens ont d'ailleurs trouvé surprenant que la femme de Bradley Cooper, Irina Shayk, s'assoie entre les deux vedettes du film, plusieurs croyant deviner une certaine jalousie chez la mannequin.    

  

AFP

  

L’animateur Jimmy Kimmel a interrogé la chanteuse de Million Reasons à ce sujet lors de son apparition à son talk-show, mercredi soir.   

«Vous avez eu un tel lien avec Bradley si instantanément, et je suppose que c’est un compliment, que les gens ont commencé à dire: “Ils doivent être en couple. Ils doivent être amoureux”», a commencé l’animateur.   

  

La vedette américaine a expliqué qu’une interprétation intime était ce qu’elle et Bradley Cooper avaient voulu transmettre lorsqu'ils étaient montés sur scène. «Les gens ont vu de l’amour et, devinez quoi, c’est ce que nous voulions que vous voyiez. C’est une chanson d’amour, a-t-elle justifié. Le film A Star Is Born, c’est une histoire d’amour.»  

AFP

  

Elle a poursuivi: «Du point de vue de la prestation, il était si important pour nous deux de rester connectés l’un à l’autre tout le temps. Lorsque vous chantez des chansons d’amour, c’est ce que vous voulez que les gens ressentent.»  

Affirmant que leur chimie n’était rien qu’un bon jeu d’acteurs, Lady Gaga a ajouté: «Je suis artiste! Je suppose que nous avons fait du bon travail. On vous a eus!»

À lire aussi

Et encore plus