Vous rappelez-vous Dido? Voici donc! | Le Sac de chips
/harddrive

Vous rappelez-vous Dido? Voici donc!

Les astres s’alignent et font en sorte que la mi-mars est un brin famélique, côté parutions de disques pouvant titiller le grand public.

Dido

Photo courtoisie

★★★

Still on My Mind

D’où ce retour sur le cinquième LP de Dido (oui, oui, Dido) dévoilé au début du mois.

Six ans déjà après Girl Who Got Away, l’interprète - qui s’est tout d’abord fait connaître via le fameux échantillon utilisé par Eminem sur son hit Stan -, est de retour avec un autre album dans la même lignée.

C’est-à-dire : une belle réalisation signée par une artiste compétente, mais ô combien sur le pilote automatique.

MAIS QUAND MÊME...

Ce qui différencie Still On My Mind de son prédécesseur est, peut-être, un goût prononcé pour le galvaudé « retour aux sources ».

En effet, en plus de multiplier les références au hip-hop — comme à ses débuts —, Dido coproduit l’œuvre avec son frère Rollo Armstrong qui l’épaulait également sur ses premières pièces.

À défaut d’une meilleure expression, disons que cette nouvelle offrande est « moins pire » que Girl Who Got Away. Tout simplement.

...

OK. Ajoutons que les sonorités électro décorant le tout sont souvent craquantes, mais c’est tout.

POP MOLLE

Qu’on prenne ce LP de Dido pour ce qu’il est ou en le comparant avec ce qui se fait dans son domaine actuellement (voir la critique de Sigrid pour une suggestion de pop européenne supérieure), le constat est le même: c’est doux, certes, mais surtout mou et mièvre.

Vous l’aurez deviné, c’est cruellement en deçà de ce que l’artiste a déjà proposé. Dommage.

Moon Vs. Sun

Photo courtoisie

★★½

I’m Going To Break Your Heart

Duo formé du couple très « A Mari Usque Ad Mare » rassemblant Chantal Kreviazuk et Raine Maida (leader d’Our Lady Peace), Moon Vs. Sun livre ici un premier album doublé d’un documentaire intimiste, mais — surtout — beige. Au programme: pop folk explorant la dynamique de l’union conjugale sans toutefois amener rien de neuf sous le soleil, autant musicalement que thématiquement. Soyons lucides: sans le pedigree des artistes derrière, I’m Going To Break Your Heart serait toujours dans les limbes. Décevant.

Gaële

Photo courtoisie

★★★½

Partir à point Volume 1

Premier maxi d’une série de trois, Partir à point témoigne d’une nouvelle direction musicale pour l’autrice-compositrice-interprète locale, épousant davantage ses références électro (déjà présentes sur son LP Télescope [2013]) tout en demeurant définitivement pop et chaleureux. Aussi à prendre en compte: davantage d’ambition — et d’envolées — dans son interprétation, notamment sur La peur, qui ouvre le bal. Avis aux mélomanes, l’artiste y adapte également Piste 1, de Galaxie, en version trip-hop sulfureuse. Étonnant!

Sigrid

Photo courtoisie

★★★★

Sucker Punch

Sensation pop norvégienne qui se distingue de plus en plus à l’international (la BBC l’a élue « nouveau son de 2018 », notamment), la chanteuse Sigrid dévoilait finalement son premier album au début du mois et l’œuvre est à la hauteur du battage qui l’a entourée. Yang du Yin qu’est Billie Eilish, Sigrid abonde donc dans une pop plus lumineuse, rythmée, voire accessible. Les fans des sonorités eighties, par exemple, vont craquer pour Mine Right Now. Un nom à retenir, bref !

Coup de coeur

NICK WATERHOUSE

Photo courtoisie

★★★½

Nick Wasterhouse

Malgré son relatif jeune âge (il est né en 1986), Waterhouse est déjà un producteur fort prisé ainsi qu’un routard du rock, et ça s’entend sur ce quatrième album homonyme. Moins bluesy que sur son LP précédent (Never Twice, livré en 2016), le chanteur et guitariste renoue avec le rockabilly et le soul sur ces 11 pièces désarmantes tant elles sont simplistes, bien foutues et — surtout — dansantes à souhait. Le péché mignon du moment, donc!

 

À lire aussi

Et encore plus