5 choses que l’on retient du nouvel EP de D-Natural | Le Sac de chips
/harddrive

5 choses que l’on retient du nouvel EP de D-Natural

Image principale de l'article 5 choses que l’on retient du EP de D-Natural

Près de 15 ans après la chanson D-Natural is back, le rappeur est de nouveau de retour...  

Benoît Bourdeau, mieux connu sous son nom d’artiste D-Natural, vient tout juste de lancer son nouvel EP, Coup de D, qui comporte cinq titres.   

En 19 minutes, celui qui habite la Vieille Capitale couvre un éventail de sujets parfois sérieux, parfois plus légers.   

Voici 5 choses que l'on retient de l'album  

Fidèle à lui-même  

La première pièce du EP, On veut D, est sans aucun doute le D-Natural est mon nom de 2019.   

Rythmé à souhait, D-Natural garde son essence et le son qu'on lui connaît.   

Fier représentant de l'arrondissement Beauport à Québec («POP POP!», comme dirait le rappeur), il raconte sa longue histoire, ses débuts à CKIA, entre autres, et comment il considère maîtriser toujours son art.   

C’est divertissant.    

«On veut D!»  

Une critique du syndicalisme  

Solidarité! est clairement une critique du syndicalisme québécois à l’heure actuelle.   

D-Natural met l’accent sur les bons coups des syndicalistes du passé et tire à bout portant sur les dirigeants syndicaux actuels.   

Il ne ménage pas ses mots.   

«Les travailleurs devaient être défendus, l’essence des syndicats, maintenant tous parvenus. À l’époque certains ont fait de la prison, maintenant, ils dérogent tous de leur vraie mission», chante-t-il d’entrée de jeu.   

Ça brasse!  

Gary Bettman n’est pas bienvenue à Québec  

D-Natural habite à Québec.   

Québec a perdu ses Nordiques.   

Gary Bettman est le commissaire de la Ligue nationale de hockey.  

D-Natural a une dent contre Bettman et il le fait sentir dans FYB, un acronyme pour FUCK YOU BETTMAN!   

«Nananana, hey hey hey, goodbye.»  

Ode aux courbes naturelles  

Sur une note plus légère, le Beauportois nous parle de son amour des seins et des fesses sans chirurgie dans Un D naturel (ça diminue le stress).  

Il place même un solo de guitare électrique entre deux couplets.   

C’est juste... magique.   

La dictature de Régis Labeaume  

Quand on parle de la ville de Québec, on parle assurément de son maire Régis Labeaume.   

D-Natural ne déroge pas à cette règle et fustige, sans toutefois le nommer, M. Labeaume, dans sa chanson Le petit dictateur.   

En gros, le rappeur estime que Régis Labeaume n’aime pas être contrarié et ceux qui le font en paient le prix.   

Plusieurs extraits audio du maire de Québec ont été intégrés à la trame pour prouver le point de D-Natural.   

À lire aussi

Et encore plus