Vous ne rêvez pas, les deux nouvelles mascottes de la région de Vancouver s’appellent vraiment Pipi et Caca! | Le Sac de chips
/unbelievable

Vous ne rêvez pas, les deux nouvelles mascottes de la région de Vancouver s’appellent vraiment Pipi et Caca!

Image principale de l'article Deux nouvelles mascottes... particulières!
Capture d'écran Facebook

Vous pensiez que les Flyers de Philadelphie avaient joué d’audace avec leur mascotte Gritty? Attendez de voir Pipi (Pee) et Caca (Poo), les deux nouveaux porte-parole de la région métropolitaine de Vancouver! Ils sont exactement comme vous les imaginez...  

Ceux-ci sont en fait les représentants d’une nouvelle campagne publicitaire, The Unflushables (les «influshables» en bon québécois), qui vise à conscientiser les citoyens de la région de Vancouver sur ce qu’on peut jeter, ou non, dans les toilettes. 

Présentées au public pour la première fois le 1er avril dernier, les mascottes jaunes et brunes sont pourtant belles et bien réelles, a assuré une représentante de l’organisme Metro Vancouver, qui gère notamment les services d’aqueduc et d’égout de la région, à Global News

Selon Metro Vancouver, les déchets qui ne doivent pas finir à la toilette coûteraient au final un peu moins de 1M$ annuellement en bris d’égout et d’aqueduc à la région métropolitaine qui regroupe 21 municipalités, dont Vancouver, Surrey, Burnaby et Richmond.    

Avec Pee, Poo et le reste de la campagne publicitaire, qui a nécessité des investissements d’environ 190 000$, l’organisme public espère pouvoir renverser la vapeur en éduquant davantage la population, rapporte Global.   

Les tampons, les lingettes humides, le poil, les condoms et les médicaments périmés seraient principalement à blâmer, indique Metro Vancouver qui rappelle qu’ultimement, on ne devrait jeter que l’urine, les selles (et le papier hygiénique) aux toilettes.    

Remarqués cette semaine sur Facebook près d’un mois après leur première sortie officielle, Pipi et Caca seront du nouveau sur les routes de la région de Vancouver en mai et juin.    

Tout un duo!

À lire aussi

Et encore plus