Un festival tente d’arrêter le show de Neil Young mais il continue de jouer comme s’il n’y avait pas de lendemain | Le Sac de chips
/harddrive

Un festival tente d’arrêter le show de Neil Young mais il continue de jouer comme s’il n’y avait pas de lendemain

«Keep On Rockin' In a Free World...!»

AFP

On n’arrête pas le vieux pionnier du folk-rock comme on veut. Les organisateurs du festival BottleRock Napa Valley en Californie l’ont appris à leurs dépens.

Comme la visite qui ne veut pas partir, Neil Young s’est acharné samedi dernier à vouloir jouer son classique Rockin' in the Free World jusqu’à la fin. Se permettant même de ne pas respecter le couvre-feu. 

Parce que les résidents du secteur environnant du festival de Napa ont exigé la tenue d’un couvre-feu en 2013 pour venir à bout du bruit qui les dérangeait lors de la tenue annuelle du festival. 

Comme quoi Saint-Lambert, Napa : même combat. 

À 10 minutes de la fin du temps prévu pour le spectacle, le vieux routier a entamé son Rockin’ in the Free World. Il a offert aux spectateurs une version quelque peu étirée. 

Une fois le couvre-feu, les techniciens de scène n’ont eu d’autres choix que de couper le courant pendant la performance de Neil Young. Peu importe! Le groupe a continué à jouer en ayant que le son de leurs amplis sur scène pour se faire entendre. 

Avec moins de volume, mais avec autant d’intensité, ils sont parvenus à se faire entendre quand même.   

Comme le mentionne HappyMag, la foule est même restée pour entonner la chanson avec Neil Young et ses musiciens. 

Qu’en a pensé le voisinage? 

À lire aussi

Et encore plus