25 choses que vous ne saviez (peut-être) pas pour les 25 ans de l’album Ill Communication des Beastie Boys | Le Sac de chips
/harddrive

25 choses que vous ne saviez (peut-être) pas pour les 25 ans de l’album Ill Communication des Beastie Boys

Le quatrième album signé Ad-Rock, MCA et Mike D sortait le 31 mai 1994.

Si vous êtes sorti dans les bars au milieu des années 90 et que vous n’avez jamais entendu Sabotage ou Sure Shot sur le plancher de danse, c’est que vous ne fréquentiez que des bars country. 

Pour souligner le quart de siècle de ce classique des Beastie Boys, un mini-documentaire est paru sur Youtube relatant brièvement les étapes de la gestation d’Ill Communication.

Voici 25 faits inusités (ou pas) à lire pendant que vous réécoutez ce classique des Beastie Boys, parfaite symbiose des années 90.

La flûte traversière omniprésente dans Sure Shot provient de Howlin' For Judy (1970) du flûtiste jazz Jeremy Steig. Ce dernier a connu une carrière bien remplie en enregistrant une vingtaine d’albums. 

C’est avec l’échantillonnage des Beastie Boys que Jeremy Steig a fait le plus d’argent en carrière. C’est du moins ce qu’il a admis en entrevue au Guardian.

Toujours dans Sure Shot, les paroles « Everything I do is funky like Lee Dorsey » sont une référence directe à une chanson de Lee Dorsey intitulée Everything i do gonh be funky

La pièce Rock The House de Run DMC fait aussi partie des échantillonnages utilisés dans Sure Shot.  

Sabotage s’est appelé Chris Rock pour un petit moment avant qu’on n'y ajoute des paroles.  

Comme le rapporte Spin, les paroles de Sabotage font référence au travail de l’ingénieur de son Mario Caldato Jr. qu’on accusait de « saboter » l’enregistrement par ses interventions derrière la console en studio. 

Sabotage a d’ailleurs été la dernière pièce de l’album à être complétée. 

Le clip de Sabotage a été réalisé par Spike Jonze, à qui on doit aussi les clips Buddy Holly de Weezer et 100% de Sonic Youth.   

L’ambiance du vidéoclip se veut une parodie des séries policières des années 70 telles que CHiPs et Starsky and Hutch.

Déçu que le clip ne remporte pas le titre de vidéo de l’année au MTV Video Music Awards, MCA est monté sur scène vêtu d’une tenue bavaroise(sous le pseudonyme Nathanial Hörnblowér) pour ravir le trophée des mains du chanteur de R.E.M. Michael Stipe à qui était revenu l’honneur pour le clip Everybody Hurts. 

Pour parvenir à être en rotation sur MTV, des scènes du clip ont dû être retirées. Dans la version originale, on retrouve un combat entre deux assaillants qui se menaçaient avec des couteaux. On pouvait voir aussi un homme pulvérisé hors d’une voiture en marche ainsi qu’un autre personnage propulsé d’un pont qui se blesse gravement en tombant sur le sol.  

La photo de la pochette est une image de 1964 prise par le photographe Bruce Davidson. Elle devait se retrouver dans le magazine Esquire mais elle ne fut jamais publiée. Le réputé photographe ne savait pas s’il devait accepter de céder les droits de sa photo pour un album de musique. N’étant pas particulièrement mélomane, il ne savait pas trop quoi penser en entendant la cassette que lui ont fait parvenir les Beastie Boys. Ne comprenant pas trop la démarche du groupe, il a quand même dit oui. Sympathique le monsieur. 

AFP

Le titre Bobo On the Corner est une référence à l’album On the Corner de Miles Davis. Ce disque tournait beaucoup lors de l’enregistrement d’Ill Communication.

Ricky’s Theme est un hommage à leur ami photographe Ricky Powell. 

Les rappeurs Q-Tip de la formation A Tribe Called Quest et Biz Markie figurent parmi les artistes invités qui ont collaboré à l’album.

Le refrain dans Sure Shot a été trouvé par leur collaborateur DJ Hurricane. À vrai dire, la pièce n’avait pas de refrain encore avant l’intervention du fidèle DJ. Alors que les Beasties travaillaient sur la chanson, il savait que quelque chose manquait. Ils ont appelé leur acolyte DJ sans se soucier qu’il était 2 heures du matin! À moitié endormi, DJ Hurricane a pondu le célèbre refrain de Sure Shot au téléphone. 

Bodhisattva Vow est inspiré du Bodhicharyavatara, une œuvre sanskrite datant du 8e siècle. Ce texte a été déterminant pour établir les principes du bouddhisme. MCA était alors largement inspiré musicalement par sa démarche spirituelle. Plus tard, il admettra que c’était un brin présomptueux d’adapter un tel ouvrage pour en faire une chanson. 

Les bénéfices engendrés par Bodhisattva Vow sont allés aux organismes suivants : Aboriginal Children's Service, Tibet House et le Bureau du Tibet.

Dès sa sortie, Ill Communication a trôné sommet du top 200 du Billboard. 

Dave Navarro, anciennement de Jane’s Addiction et de Red Hot Chili Peppers, a joué de la guitare sur l’album.

La trame musicale de Root Down provient d’un échantillonnage de Root Down (And Get It) de l’organiste Soul Jazz réputé Jimmy Smith. 

Et à son tour, Root Down des Beastie Boys sert d’échantillonnage sur Funky Shit des Prodigy. 

Get It Together contient des passages de Headless Heroes du chanteur Eugene McDaniels: « And see what’s happening! ». 

Des parties musicales sont aussi empruntées au groupe The Moog Machine et sa version instrumentale du classique hippie Aquarius/Let the sunshine in

Toujours dans Get It Together, les oreilles alertes y auront aussi reconnu un soupçon de James Brown et Escape-Ism. 

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus