Des voleurs motivés dérobent un pont ferroviaire pour vendre le métal | Le Sac de chips
/unbelievable

Des voleurs motivés dérobent un pont ferroviaire pour vendre le métal

Image principale de l'article Des voleurs motivés dérobent un pont ferroviaire
VKontakte СУРОВАЯ РЕАЛЬНОСТЬ | АПАТИТЫ КИРОВСК МОНЧЕГОРСК

On ne parle pas assez souvent de la Russie. 

Le fait que ces personnes anciennement connues sous le nom de Soviétiques, de Bolchéviques ou de communisssss écrivent leurs nouvelles dans un alphabet indéchiffrable y est sans doute pour beaucoup. 

Heureusement, la BBC dispose d’au moins un journaliste russophone, ce qui a permis de faire voyager jusqu’à nous la manchette racontant la triste disparition d’un pont ferroviaire dans la région très nordique de Mourmansk. 

Voici même un Google Maps pour vous aider à figurer à quel point les Mourmanskiens habitent proche de l’atelier du Père Noël. 

 

Selon les autorités locales, le pont évaporé était constitué d’une structure métallique de 23 mètres de long et pesait plus de 56 tonnes. 

Il était situé dans une forêt éloignée près de la colonie d’Oktyabrskaya, à 170 kilomètres de Mourmansk, le chef-lieu de la région du même nom. 

VKontakte СУРОВАЯ РЕАЛЬНОСТЬ | АПАТИТЫ КИРОВСК МОНЧЕГОРСК

 

Heureusement, le lien ferroviaire n’est plus en usage depuis la faillite, en 2007, d’une compagnie opérant une usine située à proximité. 

La voie ferrée avait donc été retirée il y a belle lurette. 

VKontakte СУРОВАЯ РЕАЛЬНОСТЬ | АПАТИТЫ КИРОВСК МОНЧЕГОРСК

 

C’est en mai dernier que les quelques résidents locaux ont remarqué la disparition du pont. 

Les photos publiées sur le réseau social russe VKontakte suggèrent toutefois, en raison des débris restants dans la rivière passant dessous, que la structure aurait d’abord été ramenée au sol, avant d’être démantelée morceau par morceau. 

VKontakte СУРОВАЯ РЕАЛЬНОСТЬ | АПАТИТЫ КИРОВСК МОНЧЕГОРСК

 

L’hypothèse la plus plausible pour expliquer l’évaporation du viaduc serait donc que des bandits se seraient emparés du métal pour le revendre au plus offrant. 

La Russie est en effet aux prises avec un problème de vol de métal, comme le souligne la BBC dans son article, rappelant la fois où un missile de 10 mètres de long de l’ère soviétique avait explosé dans un centre de recyclage après y avoir été vendu. 

Dans le cas du pont ferroviaire de la région de Mourmansk, toutefois, les vils cambrioleurs ne récolteront qu’environ 9000$ selon un média local, et ce, malgré l’aspect spectaculaire de leur démarche.  

On espère que vous trouverez ceci drôle: 

 

À lire aussi

Et encore plus