[QUIZ] Quel politicien a dit ça? | Le Sac de chips
/zoneassnat

[QUIZ] Quel politicien a dit ça?

Illustration Philippe Melbourne

Il s’en dit des choses à l’Assemblée nationale.   

C’est parfois même difficile de se souvenir qui a dit quoi.   

Certaines déclarations ont marqué l’actualité depuis les élections.   

La Zone AssNat vous met au défi d’associer le bon politicien aux citations présentées.   

Bonne chance!   

Quiz
1. «Je m’en sens souillé à jamais.»

François Legault

Pierre Arcand

Gabriel Nadeau-Dubois

Sol Zanetti

Sol Zanetti
Le député de Jean-Lesage n'était visiblement pas content de prêter allégeance à la reine d'Angleterre.
2. «Les gens vont aviser les services policiers, c’est comme l’application de n’importe quelle loi.»

Simon Jolin-Barrette

Lionel Carmant

Geneviève Guilbault

Jean Boulet

Geneviève Guilbault
La ministre de la Sécurité publique avait tenu ces propos en lien avec le projet de loi 21 sur la laïcité de l'État.
3. «On était 10 on repart à 9, c’est le cas de le dire.»

Pascal Bérubé

Harold LeBel

Sylvain Gaudreault

Véronique Hivon

Pascal Bérubé
Le chef intérimaire du Parti québécois avait fait ce succulent jeu de mots après le départ de Catherine Fournier.
4. «Si ma présence au Conseil des ministres est perçue comme étant négative ou est une embûche à ce que M. Legault accomplisse au Québec dans les prochains quatre ans ou huit ans, je vais démissionner, c’est clair.»

André Lamontagne

Pierre Fitzgibbon

Lionel Carmant

Jonatan Julien

Pierre Fitzgibbon
Le ministre de l'Économie avait déclaré cela alors qu'il était irrité par des reportages sur la nomination de son ami Guy Leblanc à la tête d’Investissement Québec.
5. «Le troisième lien, c'est comme une ligne de coke.»

Manon Massé

Vincent Marissal

Sébastien Proulx

Catherine Dorion

Catherine Dorion
Cette citation avait fait énormément réagir.
6. «J’ai attrapé le virus de l’environnement.»

Benoit Charette

Marie Montpetit

MarieChantal Chassé

Vincent Marissal

MarieChantal Chassé
Elle était ministre de l'Environnement à l'époque.
7. «La décision qui a été prise par le ministère, je l’ai personnellement autorisée à la lumière des informations que j’ai recueillies.»

Sonia LeBel

André Lamontagne

Jean-François Roberge

Eric Girard

André Lamontagne
Le ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation parlait du congédiement du lanceur d'alerte et agronome Louis Robert.
8. «Je l’ai essayée moi-même, dans une autre ville, la trottinette électrique. Je l’ai essayée pour de vrai.»

Gaétan Barrette

François Bonnardel

Dominique Anglade

Sylvain Roy

Gaétan Barrette
Il avait raconté cette anecdote lors de l’audition de la Ville de Montréal pour le projet de loi 17 visant à réformer l’industrie du taxi.
9. «Parce qu'au Québec, c'est comme ça qu'on vit.»

Simon Jolin-Barrette

Jean-François Roberge

Sébastien Proulx

François Legault

François Legault
Le premier ministre avait dit cette phrase lors de son adresse à la nation visant à clarifier certains éléments du projet de loi 21 sur la laïcité de l'État.
10. «Mme Anglade, si elle pense qu’on peut changer de position pour faire des gains politiques, aussi bien mettre Jean-Marc Léger à la tête de l’État, on va gouverner avec des sondages!»

Marwah Rizqy

André Fortin

Sébastien Proulx

Gaétan Barrette

Marwah Rizqy
La députée de Saint-Laurent n'y était pas allée de main morte. Elle s'était excusée par la suite.
11. «C’est légal, mais ce n’est pas banal.»

Jonatan Julien

Lionel Carmant

François Bonnardel

Christian Dubé

Lionel Carmant
Il parlait bien entendu du cannabis.
12. «Jean-François Roberge, c’est le Gaétan Barrette 2.0!»

Catherine Dorion

Manon Massé

Harold LeBel

Gabriel Nadeau-Dubois

Gabriel Nadeau-Dubois
Le leader parlementaire de Québec solidaire insinuait que les deux hommes avaient la même attitude et n'étaient pas prêts à faire des compromis.
Question bonus : «qui est le patron de Québec solidaire?»

Philippe Couillard

François Legault

Jean-François Lisée

Jean-François Lisée
L'ancien chef du Parti québécois avait martelé cette question lors du débat des chefs, en septembre dernier.

À lire aussi

Et encore plus